Blason Dauphiné BIBLIOTHÈQUE DAUPHINOISE Armoiries Hautes-Alpes
ACCUEIL LISTE DES OUVRAGES LISTE DES PERSONNES ACTUALITES CONTACT

Joseph Mollard

Joseph Hippolyte Gabriel Mollard est né à Grenoble le 4 décembre 1833, fils de Joseph Mollard et Rosalie Bourgeat. Il appartenait à une famille d'orfèvres, active à Grenoble depuis le XVIIIe siècle. Son frère Armand Mollard (1836-1916) a poursuivi l'activité familiale, en s'illustrant en particulier comme le créateur du procédé de fabrication d'émaux dits translucides.

Joseph Mollard a fait ses débuts dans la carrière diplomatique en 1852, comme attaché au bureau du protocole. Après avoir gravi les échelons, il est nommé introducteur des ambassadeurs le 22 janvier 1874. Comme le précise sa notice biographique dans le Grand Dictionnaire universel de P. Larousse, il « possédait à fond le formulaire compliqué de la présentation des ambassadeurs. Quelque puéril que cela puisse paraître, les fonctions d'introducteur des ambassadeurs ont, au point de vue des relations internationales, une importance très grande. » Obligé de se retirer pour raison de santé en 1886, il se fait remplacer par son fils Armand. Il est mort le 24 août 1888 au château de la Roche-Giffard, sur la commune de Saint-Sulpice-des-Landes (Ille-et-Vilaine). Il habitait 99, quai d'Orsay à Paris.

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 8 août 1865 et officier le 7 août 1877.

Il était aussi artiste, spécialisé dans la gravure. Il a été l'élève d'Henri Blanc-Fontaine, peintre grenoblois et un de ses cousins. Il a exposé quatre fois au Salon :
- 1863 : trois eaux-fortes : Fourvoiries, route de la Grande-ChartreuseChâteau de VizilleLac Robert et glaciers,
- 1873 : un dessin. L'enlèvement de Proserpine, parc de Versailles, bosquet de la colonnade,
- 1874 : un dessin à la plume : Vue prise des carrières à plâtre de Montreuil (Seine),
- 1881 : trois dessins à la plume : Porte du château de Guillaume le Conquérant à Bonneville, Un santon du MarocUne ferme au vieux Deauville.

On connaît quelques rares autres oeuvres isolées.

Il a été un des contributeurs majeurs de l'Album comique du Ministère des Affaires étrangères. Il s'agit d'un recueil de portraits  pittoresques, exécutés au fusain, de 135 agents de ce ministère, qui sont caricaturés dans le cadre d’activités professionnelles ou privées par sept de  leurs collègues. Ce recueil, édité en 1869, a été tiré à 215 exemplaires. Joseph Mollard est l'auteur de 82 caricatures, dont une où il se représente.

Il a enfin publié en 1861 chez Cadart à Paris un recueil de 9 eaux-fortes représentant des paysages ou des monuments du Dauphiné, sous le titre Souvenirs du Dauphiné.


Joseph Mollard par lui-même
dans l'Album comique

Joseph Mollard
 Joseph Mollard et M. Roujoux (vers 1874)
Tableau du Musée du Luxembourg
Joseph Mollard

Ouvrages de cet auteur sur ce site

Souvenirs du Dauphiné

Sources  (Voir : Liste des sources et références)

Dictionnaires des peintres, sculpteurs et graveurs du Dauphiné, par Yves Deshairs et Maurice Wantellet.
Dictionnaire général des artistes de l'école française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours, Volume 2, par Emile Bellier de la Chavignerie, Louis Auvray, Paris, 1885.
Grand dictionnaire universel du XIXe siècle. T. 17. Suppl. 2, par M. Pierre Larousse
Sur l'Album comique du Ministère des Affaires étrangères : cliquez-ici.
Dossier de la Légion d'honneur (base Leonore).