Blason Dauphiné BIBLIOTHÈQUE DAUPHINOISE Armoiries Hautes-Alpes
ACCUEIL LISTE DES OUVRAGES LISTE DES PERSONNES CONTACT
PAGE THÉMATIQUE : Dialectes et patois du Dauphiné

A. Rochas

Etude de Biographie et de Bibliographie dauphinoises
I. – Boissier

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Grenoble, Imprimerie de Prudhomme, 1868
In-8° (208r x 134r mm ), 10 pp.
Boissier, Adolphe Rochas : titre Boissier, Adolphe Rochas : reliure
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Demi basane aubergine
Exemplaire de la bibliothèque d'Armand de Saint-Ferriol avec son ex-libris manuscrit (voir ex-libris dauphinois).

Notes sur l'ouvrage

Notice sur Auguste Boissier, poète-ouvrier en dialecte de Die.

Auguste François Boissier est né à Die le 15 août 1802, dans une famille de tanneurs. Destiné à suivre ce métier, il rejoint un oncle à Paris, où il devient dessinateur en broderie. Pendant son temps libre, il compose des poèmes en patois (ou dialecte) de Die, dont les sujets tournent tous autour de la vie et des gens de Die. Comme le reconnaît lui-même Adolphe Rochas, les allusions sont inintelligibles pour quelqu'un qui n'a pas vécu à Die au début du XIXe siècle. Auguste Boissier met au point un procédé d'impression qui lui permet de publier lui-même ses travaux. Il s'agit plutôt d'un procédé de reproduction d'un autographe, selon une méthode qui s'apparente plus au pochoir, qu'à une impression proprement dite. Il n'y a donc que quelques exemplaires de sa production, sous forme de feuilles. Après être retourné au pays, il meurt à Die le 2 janvier 1867.

A la demande d'Adolphe Rochas, il "imprima" la totalité de son travail en 2 exemplaires, un pour lui même et l'autre pour Adophe Rochas. C'est probablement un de ces deux exemplaires qui, après être passé par la bibliothèque d'Eugène Chaper, est maintenant à la Bibliothèque Municipale de Grenoble :
Pouesias dioisas, de Guste Boueissier
Poris, Eimprima per elou d'uno nouvello moniero, 1841, in-8°, 6 ff. n. ch., 336 p., 18 ff. n. ch., exemplaire d'Eugène Chaper (BMG : V.17080)

La BMG possède d'autres œuvres "imprimées" :
- Proso et poueisis en patois de Dio, Poris, 1841, in-8°, 96 pp.(BMG : O.17888).
- Lou poyson de Dio o Paris (poésie patoise), S. l. n. d., in-8°, 16 pp. (BMG : O.17953).
- Lou bergier omoueiroux. Roumonço, paroulas de Gusté Boueissier, musiquo de M. Emilé Raoux, Paris, s.n., in-4°, 2 pp. (BMG : 0. 17907).

Le siège de Saillans, que Rochas considère comme son chef d'œuvre, a été publié après sa mort par Victor Colomb :
Poueisias dioisas. Lou Siégé de Solliens, pouémé en 4 chonts, per Gusté Boueissier, publié et précédé d'une préface par Jules Saint-Rémy [Victor Colomb]
Paris, Maisonneuve, 1879, in-8° , 67 p. (BNF : YE- 15975).

Son glossaire a aussi été en partie publié :
Glossaire du patois de Die (Drôme), publié par la Société d'Archéologie et de Statistique de la Drôme, Valence, s. n. (Imprimerie Chenevier et Chavet), 1873, in-8°, 46 pp. (BMG : V.16853). Préface de Jules Saint-Rémy [Victor Colomb]

Un reproduction en fac-similé en a été donné dans :
Dictionnaire drômois-français, français-drômois, édition augmentée par Maud Calderon, Nîmes, C. Lacour, 1992, in-8°, 47-[33] pp. (BNF: 8-Z-29729)


Cette notice de 1868 sur Auguste Boissier est un extrait du journal Le Dauphiné, tiré à 25 exemplaires. Elle est imprimée sur un papier de Hollande filigrané (le filigrane n'est pas identifiable). Il y a au moins 3 exemplaires dans les bibliothèques publiques.

Elle a été précédée d'un article nécrologique d'Adolphe Rochas paru dans Le Dauphiné, le 14 avril 1867, dont il a été fait un tiré à part de 2 exemplaires :
Biographie du Dauphiné par A. Rochas. Supplément. Nécrologie dioise. 1. Auguste Boissier, poète patois.
S.l.n.d., in-8°, 5 pp. (BMG : O.4721)

Après cette première notice de 1868, une deuxième a paru en 1887. Reportons nous à ce qu'en dit Victor Colomb dans sa notice sur Adolphe Rochas (p. 10) :
"Près de vingt ans plus tard, ayant eu en notre possession des documents inédits relatifs à ce poète, et ayant reçu en cadeau du grand poète Frédéric Mistral, l'illustre auteur de Mireille, un recueil de Boissier, absolument inconnu jusqu'ici, nous communiquâmes le tout à M. Rochas qui, sur nos vives instances, consentit à écrire une notice plus complète sur le charmant poète Diois."
Cette nouvelle notice est :
Notice bibliographique et historique sur Auguste Boissier, poète patois de Die.
Grenoble, Imprimerie de J. Allier, 1887, in-8°, 24 pp.
Études de bibliographie dauphinoise. X.
Quelques exemplaires, sans la mention de série bibliographique, indiquent 2e édition, pour la distinguer de celle de 1868.

Victor Colomb, sous le pseudonyme de Jules Saint-Rémy, a publié quelques études sur des poètes patoisants, dont une sur Auguste Boissier :
Les Poètes patois du Dauphiné
Valence, Chenevier et Chavet, 2 fascicules in-8°, 1872-1873 (BMG : V.16853)
I : Roch Grivel
II : Auguste Boissier
III : Blanc-La-Goutte
IV : Poetae Minores
V : Bibliographie

Commentaire personnel

Une de ces petites plaquettes d'érudition locale, bien imprimée, sur beau papier, bien reliée, comme je les aime. On y sent tout l'amour du pays natal, de sa petite patrie, que sait si bien exprimer Adolphe Rochas lorsque il oublie son goût pour la polémique ou le sarcasme. Lui qui connaissait personnellement Auguste Boissier, il a su donner un ton très personnel à cette notice, ce qui fait aussi le prix de cet hommage à un poète populaire, oublié.

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Notice biographie de Adolphe Rochas.
Notice biographique et bibliographique sur M. Adolphe Rochas, par Victor Colomb, Grenoble, Imprimerie Allier, 1890, in-8° (256 x 170 mm), 18 pp. : sur cet ouvrage et les deux éditions : pp. 10-11.
L'abbé Moutier, dans sa Bibliographie des dialectes dauphinois. Documents inédits, cite Auguste Boissier, pour l'édition donnée par Victor Colomb et pour son glossaire manuscrit du patois de Die (p. 23).

BNF : 8-LN20-144
BNF (Arsenal) :  8- H-11844 (5)
BMG : O.6336