Blason Dauphiné BIBLIOTHÈQUE DAUPHINOISE Armoiries Hautes-Alpes
ACCUEIL LISTE DES OUVRAGES LISTE DES PERSONNES ACTUALITES CONTACT

Ex-libris dauphinois

De nombreux ouvrages de ma bibliothèque contiennent des ex-libris ou autres marques de possession. Je recense ici ceux que j'ai rencontrés, avec quelques indications sur leurs propriétaires. Fidèle à ma ligne de conduite, je m'en suis tenu aux bibliophiles du Dauphiné. Autant que faire se peut, ils sont reproduits à la taille réelle. Les dimensions sont données en mm : hauteur x largeur

Liste des possesseurs d'ex-libris décrits :
Clément Amat, Famille de Bardel, Monseigneur Charles Bellet, Baron Lucien Borel du Bez, Robert de Gratet, vicomte du Bouchage, Docteur de Cazeneuve, Champel, Eugène Chaper, Victor Colomb, Paul Couturier de RoyasDr André DénierHenry DuhamelSaint-Marcel EysséricHenri FerrandClément GuiguesPaul Helbronner, Charles Jaillet, Raymond Joffre, A. Jouffray, Henri de Maillefaud, Comte Albéric de Marcieu, Emm. Martin, Henry MassemyComte de La Mazelière, Marquis de La MazelièreDaniel Mourral, Félix Perrin, Famille Prunier de Saint-André, Albert de Rochas d'Aiglun, Joseph Roman, Pierre Saint-Olive, A. de Saint-Ferriol, Abbé Paul Senequier-Crozet

Clément Amat

Clément Amat : ex-libris Ex-libris de Clément Amat : 38 x 27 mm, portant les armoiries des Amat, surmontées d'une couronne comtale

Clément Amat, né à Gap le 21 mai 1816, mort à Tallard le 16 avril 1895. Membre du Conseil général des Hautes-Alpes, maire de Gap. Il avait hérité d'une partie de la bibliothèque de Jean-Joseph Amat, ancien député des Hautes-Alpes, formé une importante collection de livres relatifs aux Hautes-Alpes et réuni de nombreux manuscrits. Il a commencé à faire paraître une Bibliographie historique des Hautes-Alpes, en supplément des Bulletins de la Société d'Etudes des Hautes-Alpes, années 1884 et 1885. Ce travail est resté inachevé.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont peu courants sur le marché. On trouve des exemplaires avec cet ex-libris et celui d'Eugène Chaper (par exemple à la vente Berès du 17 décembre 2007).

Famille de Bardel

Famille de Bardel : ex-libris Ex-libris de la famille de Bardel : 108 x 87 mm.

Famille du sud des Hautes-Alpes (voir notice dans l'Armorial de Dauphiné, p. 38). Ni l'Armorial de Dauphiné, ni l'Armorial des Hautes-Alpes donnent la devise : "Solatur Conscientia & Finis".

Les ouvrages de cette bibliothèque sont rares sur le marché. L'exemplaire que je possède est le seul que j'ai rencontré avec cet ex-libris.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Armorial de Dauphiné, G. de Rivoire de la Batie

Monseigneur Charles Bellet

Charles Bellet : ex-libris Ex-libris de Monseigneur Charles Bellet : 98 x 62 mm.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont peu courants sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Obsèques de M. Alfred de Terrebasse, E.-J.Savigné

Baron Lucien Borel du Bez

Lucien Borel du Bez : ex-libris Ex-libris du baron Lucien Borel du Bez : 80 x 68 mm.

Le baron Lucien Borel du Bez (Nîmes 21/1/1889 – Tain l'Hermitage 6/7/1977), avocat, puis responsable au contentieux des chemins de fer PLM, était membre de l'Académie delphinale et de la Société d'Etudes des Hautes-Alpes. Il est l'auteur de quelques études, dont certaines concernent le Briançonnais et sa famille.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont rares sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
Généalogie de la famille Jouve du Puy-Sanières, Gabriel du Puy-Sanières

Robert de Gratet, vicomte du Bouchage

Robert de Gratet, Vicomte du Bouchage : ex-libris Ex-libris de Robert de Gratet, vicomte du Bouchage : 116 x 86 mm.

Par déduction – il n'existe qu'une personne répondant au nom de R. du Bouchage dans l'Armorial de Dauphiné, de Rivoire de la Bâtie – cet ex-libris appartient à :
Robert de Gratet, vicomte du Bouchage, né à Baccon (Loiret) le 16 avril 1825, fils de François Louis Gustave de Gratet, vicomte du Bouchage et de Amélie Flore Marie Bigot de la Touanne, propriétaires à Cornage (commune de Vizille, Isère). Il s'agit d'une ancienne famille dauphinoise.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont rares sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Uriage et ses envrions, 2e édition, par A. Michal-Ladichère

Docteur Guzman de Cazeneuve

Docteur de Cazeneuve : ex-libris Ex-libris du Docteur de Cazeneuve : 109 x 70 mm.

Ce médecin érudit s'était constitué une bibliothèque de 5 000 volumes.

Les ouvrages provenant de cette bibliothèque sont relativement courants sur le marché. D'après tous ceux que j'ai pu voir, ils sont rarement en condition exceptionnelle, mais ce sont toujours des exemplaires en bon état, correctement reliés.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- La topographie militaire de la frontière des Alpes, M. de Montannel

Champel

Champel Chaper : ex-libris Ex-libris de Champel : 50 x 68 mm.

Champel n'a pas été identifié. Il existait une famille dauphinoise Champel. Parmi les souscripteurs pour l'acquisition de la bibliothèque de Mgr Jean de Caulet, base de la Bibliothèque Municipale de Grenoble actuelle, figure Champel, 19 janvier 1772, sans plus de précision (voir H. Gariel, La Bibliothèque de Grenoble, p. 38). Il existe Pierre-François Champel (1744-1814), avocat à Grenoble, fils d'André Champel, garde du corps sous Louis XV et père d'André Champel, camarade d'Henri Beyle (Stendhal) à l'Ecole Centrale. Il existe aussi Jean Louis Champel, avocat, député du district de Romans lors des Etats-Généraux de Romans en 1788. Il y a parfois une confusion entre Jean-Louis et Pierre-François Champel.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
Dictionnaire historique du Dauphiné, Guy Allard, version manuscrite abrégée

Eugène Chaper

Eugène Chaper : ex-libris Ex-libris de Eugène Chaper : 57 x 43 mm.

La bibliothèque  d'Eugène Chaper était probablement la plus belle bibliothèque sur le Dauphiné qui ait jamais existé. Elle alliait l'exhaustivité à la rareté. Les ouvrages de cette collection sont encore courants sur le marché.
Les ouvrages de cette provenance se trouvent :
- brochés. Ce sont en général les ouvrages communs. La provenance s'identifie seulement par l'ex-libris.
- reliés. Ce sont souvent les pièces de plus grande valeur ou plus rares qu'Eugène Chaper a fait relier de façon raffinée, avec une préférence pour le plein veau. Ce sont alors de vrais trésors bibliophiliques.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
L'Imprimerie, les Imprimeurs et les Libraires à Grenoble du XVe au XVIIIe siècle, Edmond Maignien
Mélanges biographiques et bibliographiques relatifs à l'histoire littéraire du Dauphiné, Jules Ollivier et Paul Colomb de Batines
Nicolai Chorerii Viennensis J. C. Adversariorum de vita et rebus suis libri III, Nicolas Chorier
Correspondance littéraire de Valbonnays, Jules Ollivier
Histoire de la vie du Connestable de Lesdiguières (édition de 1638), Louis Videl

Victor Colomb

Victor Colomb : ex-libris Ex-libris de Victor Colomb : 64 x 49 mm.

Ce médecin érudit s'était constitué une bibliothèque de 5 000 volumes.

Les ouvrages provenant de cette bibliothèque sont peu courants sur le marché. 

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
Bibliothèque du Dauphiné, Guy Allard (édition de 1797, revue par P.-V. Chalvet)

Paul Couturier de Royas

Paul Couturier de Royas père : ex-libris


Paul Couturier de Royas fils : ex-libris
Ex-libris de Paul Couturier de Royas. Il existe deux ex-libris :
- grand ex-libris  : 116 x 74 mm.
- petit ex-libris : 40 x 40 mm.

Paul Couturier de Royas (1853-1934) a constitué une des plus riches bibliothèques sur le Dauphiné. Contemporain d'Eugène Chaper, leurs démarches ont été différentes. Il visait visiblement plus à l'exhaustivité qu'à la recherche de la rareté. Il a tout de même veillé à posséder des ouvrages en bonne condition. Il en a fait relier un certain nombre.

Selon mes observations sur les exemplaires de cette provenance que j'ai eus entre les mains, je constate :
- le grand ex-libris ne se trouve jamais seul.
- lorsque il y a les deux ex-libris, souvent le petit ex-libris recouvre légèrement le grand, signe d'antériorité de l'un par rapport à l'autre

Je n'ai pas d'explication sur l'existence de ces deux ex-libris. Je ne peux qu'émettre quelques hypothèses : 
- Le grand ex-libris serait celui du père, qui s'appelait aussi Paul. Son fils, après avoir hérité de la bibliothèque de son père, aurait marqué sa possession en y apposant son ex-libris, veillant à le recouvrir légèrement selon un usage courant pour marquer la succession des possesseurs.
- Les deux ex-libris sont ceux de Paul Couturier de Royas. Lorsque il a fait graver le nouvel ex-libris (le petit), il a jugé nécessaire de l'apposer dans tous les ouvrages qu'il possédait déjà et dans lesquels il avait déjà mis le premier ex-libris (le grand). Cette démarche est inhabituelle et je n'en connais pas d'autres exemples.

Suite à un échange avec un descendant d'une sœur de Paul Couturier de Royas, qui possède encore une partie de sa bibliothèque, nous sommes arrivés à la conclusion que la première hypothèse doit être la bonne.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont très courants sur le marché. Selon mes informations, cette collection a été dispersée dans les années 1970.

Ouvrage de cette provenance sur ce site (avec les deux ex-libris) :
- La première messe au château de Vizille
- Correspondance politique et littéraire du marquis de Valbonnais, abbé Ulysse Chevalier
- Œuvres choisies, Jean Faure du Serre (édition de 1858)
- Mémoire pour la ville de Gap, Etienne Blanc, Pierre-Antoine Farnaud

Ouvrage de cette provenance sur ce site (avec seulement le petit ex-libris):
- Catalogue d'une importante bibliothèque composée d'ouvrages anciens, rares et précieux. Ancienne bibliothèque de D. de Salvaing de Boissieu.
- Statistique. Lettres à Lucie sur le canton de Mens (Isère), Pasteur André Blanc

Dr André Dénier

André Denier : ex-libris Ex-libris du Dr André Dénier  : 65 x 62 mm.

Le Dr André Dénier, de la Tour-du-Pin, a écrit de nombreux livres de médecine et quelques ouvrages d'érudition sur le Dauphiné, dont une Histoire de Tour-du-Pin publiée en 1938.

Il possédait une très riche bibliothèque d'ouvrages sur le Dauphiné et sur les Sciences. Elle a été dispersée en 5 vacations, les 16 octobre 2000, 27 janvier 2003, 26 mai 2003, 20 octobre 2003 et 15 mars 2004, par le ministère de Me Blache à Grenoble, René Munari étant l'expert des ventes. Tous les exemplaires ne portent pas cet ex-libris.

Les exemplaires de cette bibliothèque sont courants sur le marché, bien qu'ils ne ressortent pas encore beaucoup après cette dispersion récente.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
Histoire de la réunion du Dauphiné à la France, Jules Guiffrey
Oraison funèbre de François de Bonne de Créqui, Duc de Lesdiguières, Laurent de Bressac

Henry Duhamel

Henry Duhamel : ex-libris Ex-libris de Henry Duhamel : 18 x 32 mm

Cette bibliothèque a été dispersée en 2 ventes à Lyon : Catalogue de la bibliothèque de M. Henry Duhamel de Gières (Isère), 1ère partie : vente les 22-26 novembre 1921, 2e partie : vente du 15-20 mai 1922, 6 rue de l'Hôpital, Lyon.
La 2e partie contenait : incunables - livres des XVIe et XVIIe siècles - Histoire - Géographie - Voyages - Littérature - Ouvrages sur les Alpes - Le Dauphiné et la Savoie - Atlas - Cartes - Plan.

Les ouvrages provenant de cette bibliothèque sont peu courants sur le marché. 

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
A travers les Alpes du Dauphiné, Félix Perrin

Saint-Marcel Eysséric

Saint-Marcel Eysséric : ex-libris Ex-libris de Saint-Marcel Eysséric : 114 x 93 mm.

Fils d'un magistrat, né à Sisteron le 26 mars 1831, il est mort dans cette ville le 11 mars 1915. Juge d'instruction, puis industriel, il s'est surtout consacré à ses activités de bibliophile, d'héraldiste et d'historien. Parmi les autres sujets d'intérêts, J. Roman cite les anciens costumes de l'armée française et les anciens instruments de musique. Il collectionnait aussi tous les souvenirs historiques de la Haute-Provence. Par ailleurs, ayant découvert la photographie en 1864, il constitua une série de clichés sur les pays de Sisteron et de Lure.

Les exemplaires de cette bibliothèque sont peu courants sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
La Tallardiade, Jean Faure du Serre (2e édition de 1839)

Henri Ferrand

Henri Ferrand : petit ex-libris

Henri Ferrand : grand ex-libris
Ex-libris de Henri Ferrand. Il existe deux ex-libris :
- ex-libris "étiquette" apposé sur la couverture des plaquettes ou des ouvrages de peu de valeur : 17 x 26 mm.
- grand ex-libris apposé sur les contre-plats ou les pages de garde des ouvrages plus importants : 99 x 80 mm.

La bibliothèque d'Henri Ferrand se caractérise plus par la recherche de l'exhaustivité sur le Dauphiné que par la démarche à proprement parler bibliophilique. Parmi les ouvrages qui lui ont appartenu, on trouve rarement de beaux exemplaires.

Les exemplaires de cette bibliothèque sont très courants sur le marché. Encore récemment, un libraire grenoblois mettait en vente de très nombreux ouvrages de cette bibliothèque.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
La Meije dans l'image
: Paul Guillemin
Monumens celtiques ou Recherches sur le Culte des Pierres, Jacques Cambry
Bibliographie des patois du Dauphiné, Paul Colomb de Batines
Bibliographie des dialectes dauphinois, abbé L. Moutier
Un Roman Scientifique, Emile Roux-Parassac

Clément Guigues

Clément Guigues : ex-libris Ex-libris de Clément Guigues : 64 x 64 mm.

Clément Guigues (Embrun 25 mai 1863 - 20 février 1938) est le fils de l'illustrateur Emile Guigues. Ancien receveur de l'Enregistrement, il était aussi collectionneur et bibliophile.

Dans son article sur les ex-libris des Hautes-Alpes, paru dans le Bulletin de la Société d'Etudes des Hautes-Alpes, année 1938, A. Masimbert le décrit ansi : "Ex-libris en forme de médaille : une Vénus, drapée comme la Vénus de Milo, tenant au bout du bras droit une flèche, et du bras gauche montrant un arc à un amour monté sur un socle, qui essaye de le prendre."
Il a été dessiné par Emile Guigues.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Quand me bressavoun, d'Auguste Thouard

Paul Helbronner

Paul Helbronner : ex-libris Ex-libris de Paul Helbronner : 95 x 69 mm (on le rencontre aussi avec les dimensions : 115 x 83 mm)

Paul Helbronner (1871-1938) s'est illustré par son travail de relevés géodésiques des Alpes françaises, publié dans sa monumentale : Description géométrique des Alpes françaises, en 12 volumes parus entre 1910 et 1939. Son ex-libris est une allusion claire à son œuvre :
- la toile d'araignée fait référence à la triangulation qui forme comme une toile sur les Alpes
- le compas et le pinceau sont les outils de Paul Helbonner. Rappelons qu'il est l'auteur de panoramas peints depuis le Mont-Blanc et le Pelvoux.
- le devise : "perseverentia" est une allusion directe à la qualité première nécessaire pour mener à bien ce travail titanesque
- les profils de montagne représentent les principaux sommets des Alpes. On reconnaît : le Mont-Blanc, la Meije, le Pelvoux (avec un doute) et la Barre des Ecrins. Deux sommets ne sont pas identifiés.

A ma connaissance, les ouvrage ne sont jamais numérotés, malgré la zone prévue à cet effet.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont courants sur le marché. Encore récemment, le 2 décembre 2005, une soixantaine d'ouvrages de cette provenance ont été vendus à Drouot .
En règle générale, les livres de cette bibliothèque ont été mal conservés car ils présentent souvent des traces d'usure.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Au Pays des Alpins, Henry Duhamel

Charles Jaillet

Charles Jaillet : ex-libris Ex-libris de Charles Jaillet : 118 x 85 mm.

Charles Jaillet (Vienne 23 janvier 1904 - Vienne 2 mars 2006) est un industriel et historien. Il a été président de la Société des Amis de Vienne et membre de l'Académie delphinale. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire du Viennois.

Pas d'informations sur la date de dispersion de sa bibliothèque, mais les exemplaires sont relativement courants sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Traité du plait seigneurial, par Denis de Salvaing de Boissieu (édition de 1652)

Raymond Joffre

Raymond Joffre : ex-libris Ex-libris de Raymond Joffre : 51 x 66 mm.

A. Jouffray

A. Jouffray : ex-libris Ex-libris d'A. Jouffray : 54 x 79 mm.

Aucun renseignement sur A. Jouffray et sa bibliothèque.

Une hypothèse est qu'il s'agit du Colonel Antoine Jouffray dont la notice nécrologique a été publiée dans le Bulletin de l'Académie delphinale, 1935 : cliquez-ici.

Né à Lyon le 16 janvier 1848, élève de l'Ecole Polytechnique (1868), colonel d'artillerie, il entra à l'Académie delphinale en 1889. A la retraite, il s'est retiré dans son domaine de Ker-Huel en Aradon (Morbihan) où il est mort vers 1934.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont courants sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Bibliothèque du Dauphiné, Guy Allard (exemplaire de Dominique Villars).

Henri de Maillefaud

Henri de Maillefaud : ex-libris Ex-libris de Henri de Maillefaud, d'Albenc : 70 x 90 mm.

L'Armorial du Dauphiné cite une famille de Maillefaud, de Grenoble, avec les mêmes armes que celles reproduites sur cet ex-libris. Il cite Henri de Maillefaud, mort à 25 ans. Albenc, dans l'Isère, serait le lieu d'origine de cette famille.

Il existe aussi un Henri de Maillefaud, qui est l'auteur d'un seul ouvrage :
Recherches historiques sur le monastère royal ou chapitre noble de Montfleury, près Grenoble, de l'ordre de Saint-Dominique, Grenoble, Maisonville, 1857.

C'est probablement le propriétaire de cet ex-libris. C'est peut-être aussi la même personne que celle citée par G. Rivoire de La Batie.

Une généalogie donne Henri Maillefaud (L'Albenc (Isère) 29 janvier 1837 - Grenoble 7 juillet 1857).

Les ouvrages de cette bibliothèque sont rares sur le marché. L'exemplaire que je possède est le seul que j'ai rencontré avec cet ex-libris

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Grenoblo Malhérou, Blanc-la-Goutte

Comte Albéric de Marcieu

Comte Albéric de Marcieu : ex-libris Ex-libris du comte Albéric de Marcieu : 102 x 79 mm.

Le comte Albéric de Marcieu appartient à une branche cadette de la famille dauphinoise Emé de Marcieu. Il est né à Paris 7e le 25 février 1863 et est décédé à Grenoble le 20 juin 1937.

Il possède deux modèles d'ex-libris, où seul le blason diffère. L'autre ex-libris ne contient que les armes des Emé de Marcieu, qui se trouvent ici au centre du blason.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
-  Saincte vie et glorieulx trespassement de Jehan Esmé, sire de Mollines, chevalier très chrestien, 1307-1359, édition de 1908

Emm. Martin

Emm. Martin : ex-libris Ex-libris de Emm. Martin : 75 x 90 mm.

Informations fournies par Jacques Laget :
Paris / Capt. 30° bataillon chasseurs à pied, Maître Capt Garde Républicaine Chef d’escadron Cdt., secrétaire gal puis Pdt revue militaire : “La Sabretache". Pdt Sté Fse Coll. 1912, Pdt d’honneur 1924. Habitait 68 av. de la Grande Armée - Paris (17°) A publié : Le Centenaire d’Austerlitz 1905 et Charles Baudelaire : lettres autographes (1850-1865) Paris 1924 . Vente ses coll. 1927 avec catalogue. Voir nécro : Archives 1927 p.147.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Procès-verbal des derniers Etats Généraux tenus aux Enfers

Henry Massemy

Henry Massemy : ex-libris Ex-libris de Henry Massemy : 88 x 100 mm.

Henry Massemy, dentiste grenoblois et gendre de Hippolyte Müller fondateur du Musée dauphinois, s'était constitué une riche bibliothèque sur la montagne qui a été dispersée.

Les exemplaires de cette bibliothèque sont courants sur le marché.

On peut reconnaître la Meije (face nord et brèche) sur cet ex-libris.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
Le manuscrit de feu M. Jérome, Antoine Français de Nantes

Comte de La Mazelière

Comte de la Mazelière : ex-libris Ex-libris du Comte de La Mazelière : 110 x 91 mm.

Il doit s'agir de André-Théodore Rous de La Mazelière (Marseille 18/7/1820 – Paris 23/11/1873), qui se titre comte de La Mazelière le 9/12/1857, puis marquis de La Mazelière après la mort de son frère aîné. Il était rentier à Paris. Comme armes, il portait d’azur au lion d’argent avec la devise : in Deo tuta fides.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont rares sur le marché. L'exemplaire que je possède est le seul que j'ai rencontré avec cet ex-libris

Marquis de la Mazelière

Marquis de la Mazelière : ex-libris Ex-libris du Marquis de la Mazelière : 108 x 79 mm.

Antoine-Camille-Louis-Victor Rous, marquis de la Mazelière, (Paris 28/9/1864 - Paris 23/8/1937), érudit qui s’est surtout illustré par des ouvrages sur le Japon, la Chine et l’Inde. A sa mort, il légue au musée de Gap ses livres anciens et modernes. Les ouvrages de cette bibliothèque sont donc peu courants sur le marché.

Daniel Mourral

Daniel Mourral : ex-libris Ex-libris de Daniel Mourral : 140 x 93 mm.

Les ouvrages de cette bibliothèque sont rares sur le marché. L'exemplaire que je possède est le seul que j'ai rencontré avec cet ex-libris.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Grenoblo Malhérou, Blanc-la-Goutte

Félix Perrin

Félix Perrin : ex-libris Ex-libris de Félix Perrin : 56 x 84 mm.

Félix Perrin a constitué une des plus riches bibliothèques sur le Dauphiné. Il a dû la vendre de son vivant en décembre 1903. Le catalogue de cette vente sert encore de référence pour la bibliographie dauphinoise.

Les exemplaires de cette bibliothèque sont peu courants sur le marché.

Famille Prunier de Saint-André

Famille Prunier de Saint-André : ex-libris Ex-libris de la famille Prunier de Saint-André : 85 x 60 mm, avec les armes de la famille et leur devise : "Turris Mea Deus".

Puissante famille de parlementaires dauphinois depuis le début du XVIe siècle (voir Famille Prunier de Saint-André).

A. Masimbert dans cet article : Artus Prunier de Saint-André. Sa bibliothèque et son bibliothécaire, in Petite Revue des Bibliophiles Dauphinois, 2e série, n° 4, 1928, pp. 189-196 (pour télécharger l'article : cliquez-ici) décrit l'histoire de la bibliothèque. Il ne donne pas cet ex-libris de façon sûre comme celui d'Artus II de Saint-Prunier (1548-1616). Il est difficile d'être affirmatif sur le créateur et premier utilisateur de cet ex-libris. Ce qui est sûr est qu'il a été utilisé par les petits-fils d'Artus II Prunier de Saint-André, et peut-être par son fils Laurent II (1579-1650).

La partie de la bibliothèque conservée au château d'Uriage, par les comtes de Saint-Ferriol, a été vendue à Grenoble en 3 vacations, en mai 1937 : Catalogue des livres de la bibliothèque du château d'Uriage, ancienne bibliothèque de la famille Prunier  de Saint-André, dont la vente aura lieu à Grenoble les 10, 11 et 12 mai 1937, Grenoble, Repelin, 1937, in-8°, 63 pp, 423 numéros.

Les ouvrages de cette biblothèque sont peu courants sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
Oraison funèbre de François de Bonne de Créqui, Duc de Lesdiguières, Laurent de Bressac
- Statuta Delphinalia (édition de 1619)
Le Melante du Sieur Videl, secrétaire de Monseigneur le Connestable. Amoureuses avantures du temps.

Albert de Rochas d'Aiglun

Albert de Rochas d'Aiglun : ex-libris Ex-libris d'Albert de Rochas d'Aiglun : 50 x 45 mm.

Cette bibliothèque semble avoir été essentiellement constituée d'ouvrages sur le Dauphiné. Les exemplaires qui en proviennent sont relativement courants. Ils ont probablement été manipulés car ils présentent souvent des traces d'usure. Ils portent parfois d'autres marques de possession (monogramme, ames).

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Mémoire sur la ville de Gap, Joseph-Dominique de Rochas (manuscrit)
- Patois des Alpes cottiennes (Briançonnais et vallées vaudoises) et en particulier du Queyras, avec Jean-Armand Chabrand, 1877
- Ina dizena de fable viria en patoy, Albert Ravanat


Monogramme
Albert de Rochas d'Aiglun : monogramme
Armes
Albert de Rochas d'Aiglun
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Joseph Roman

Joseph Roman : ex-libris Ex-libris de Joseph Roman, l'érudit haut-alpin : 106 x 67 mm.

Les exemplaires de cette bibliothèque sont reliés de façon uniforme :
- demi chagrin à coins, avec filets et encadrements dorés, titre doré, pour les exemplaires des ouvrages de Joseph Roman
- demi maroquin à coins, pièces de titre de couleurs pour les autres ouvrages.
Ils comportent tous cet ex-libris et, pour la plupart, un monogramme doré poussé en queue du dos (hauteur : 17 mm) :
Joseph Roman : monogramme doré

Les exemplaires de cette bibliothèque sont courants sur le marché. Cette bibliothèque a probablement été dispersée en 1998, lorsque la famille Roman a vendu le château de Picomtal, aux Crots, où elle devait être conservée. Dans ces années-là, on trouvait de très nombreux exemplaires sur le marché. Depuis, ils sont devenus peu courants, en attendant qu'ils "ressortent" après cette dispersion récente. Cette bibliothèque ayant probablement été conservée sans manipulation depuis sa constitution par Joseph Roman, les exemplaires sont tous en excellente condition, sans usure aux reliures, ni rousseurs.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Lesdiguières, Joseph Roman
- Congrès du Club alpin à Briançon, Armand Chabrand
- Essais d'Antoine Froment, édition de 1868 publiée par Aristide Albert

A. de Saint-Ferriol

A. de Saint-Ferriol : ex-libris I

A. de Saint-Ferriol : ex-libris II

A. de Saint-Ferriol : ex-libris III

A. de Saint-Ferriol : ex-libris manuscrit

Ex-libris d'Armand de Saint-Ferriol. Il existe trois ex-libris, qui se présentent sous forme d'étiquette :
- 17 x 50 mm.
- 37 x 63 mm.
- 24 x 54 mm.

Les exemplaires de cette bibliothèque sont relativement courants sur le marché. Un libraire lyonnais mettait en vente il y a quelques années un lot important de plaquettes reliées avec ses trois ex-libris.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Mémoires de Nicolas Chorier, publiés par Félix Crozet
- Annuaire bibliographique du Dauphiné pour 1837, Paul Colomb de Batines
- Etude de Biographie et de Bibliographie dauphinoises. I. – Boissier, Adolphe Rochas
- Catalogue des livres rares & curieux composant la bibliothèque d'un amateur dauphinois, 1867

Pierre Saint-Olive

Pierre Saint-Olive : ex-libris Ex-libris de Pierre Saint-Olive, érudit dauphinois, de la famille lyonnaise des Saint-Olive : 139 x 95 mm.

Les exemplaires de cette bibliothèque contiennent différentes marques de possession, que l'on ne retrouve pas systématiquement sur tous les ouvrages :

- ce grand ex-libris

- un ex-libris ou une signature manuscrits :
Pierre Saint-Olive : ex-libris manuscrit

- initiales P.S.O. poussées en lettres dorées en queue du dos :
Pierre Saint-Olive : lettres dorées

Les exemplaires de cette bibliothèque sont courants sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- La peur en Dauphiné, Pierre Conard
- Actes et correspondance du connétable de Lesdiguières, publiés sur les manuscrits originaux, comte Douglas et Joseph Roman
- Documents sur la Réforme et les Guerres de Religion en Dauphiné, Joseph Roman

Abbé Paul Senequier-Crozet

Abbé Sénéquier-Crozet : ex-libris Ex-libris de l'abbé Paul Senequier-Crozet : 118 x 80 mm.

Il est signé d'Andry-Farcy : Pierre-André Farcy (Charleville-Mézières 18/5/1882 - Grenoble 5/7/1950), dit Andry-Farcy, est un professeur de dessin, critique d'art, dessinateur, journaliste. Il fut conservateur du  Musée de Grenoble (DW).

Les ouvrages de cette bibliothèque sont relativement courants sur le marché.

Ouvrage de cette provenance sur ce site :
- Eugène Chaper, Mgr Charles Bellet