Blason Dauphiné Bibliothèque Dauphinoise Armoiries Hautes-Alpes
Accueil Liste des Ouvrages Liste des Personnes Contact

G. de Rivoire de La Batie
Chevalier de l'ordre royal des SS. Maurice & Lazare.

Armorial de Dauphiné
contenant Les Armoiries figurées de toutes les Familles nobles & notables de cette Province
accompagnées de notices généalogiques complétant les nobiliaires de Chorier et de Guy Allard.

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Lyon, Librairie ancienne d'Auguste Brun, 1867, in-4° (295r x 200 mm), [8]-819 pp.
Texte sur deux colonnes, blasons dans le texte, bandeau sur la première page et vignette au titre.
Armorial de Dauphiné : titre Armorial de Dauphiné : reliure
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Demi-chagrin rouge, dos à 5 nerfs filetés, fleurs de lys en fleurons dorés, tête dorée.

Ex-libris héraldique avec blason et devise : "Solatur Conscientia & finis" sur le premier contre-plat (voir ex-libris dauphinois). Il porte le blason de la famille Bardel du Dauphiné, qui fait l'objet d'une notice dans cet ouvrage (p. 38).

Notes sur l'ouvrage

Cet ouvrage de référence est le premier armorial du Dauphiné. En effet, il n'existait auparavant que les nobiliaires de Nicolas Chorier et de Guy Allard, fort anciens et très incomplets. Le nobiliaire de Nicolas Chorier est le 3ème tome de l'Estat politique du Dauphiné. G. de la Rivoire de La Batie le taxe de "légèreté". Celui de Guy Allard est le Nobiliaire de Dauphiné. Il péchait par trop de complaisance.

Les familles, classées alphabétiquement, font l'objet d'une notice avec blason, description des armoiries, origine, histoire et généalogie (parfois simplement esquissée) menée jusqu'à la date de l'ouvrage. Voir ci-contre un exemple de mise en page, avec quelques notices caractéristiques.

L'auteur prévoyait de faire paraître un supplément, avec les ajouts et corrections. Il n'a pas paru.
Alfred de Terrebasse, érudit dauphinois, a relu les épreuves. Il a aussi rédigé la notice concernant la famille de l'auteur.
Armorial de Dauphiné : exemple de mise en page
Pour agrandir, cliquez sur la photo


Dans la notice bibliographique de la réédition de 1969 (BSEAH(N), 1970-1971, pp. 212-213), le baron Lucien Borel du Bez apporte d'intéressantes précisions sur la première édition. Il précise qu'il a paru en "cartonnage d'éditeur habillé modestement d'un tissu quadrillé noir et blanc" et signale qu'il possède une partie des épreuves corrigées de la main de l'auteur. Pour lui, "il reste indispensable pour toute étude sur la noblesse du Dauphiné" et "les notices, sauf de rares exceptions doivent être retenues". Il attribue à la collaboration d'Alfred de Terrebasse la bonne qualité des notice sur le Viennois et le Graisivaudan. En revanche, il déplore que le Haut-Dauphiné (Hautes-Alpes) ait été moins étudié. Pour cela, il donne aussi les autres ouvrages qui peuvent utilement compléter cet Armorial. Pour le Haut-Dauphiné, il signale le manuscrit de Joseph Roman, Critique du Nobiliaire de Dauphiné (Archives départementales des Hautes-Alpes, fonds Roman, F. 2231) "important manuscrit, rédigé vers 1910, de XIX-680 pages, qui donne des généalogies accompagnées le plus souvent de reproductions d'armoiries et de signatures d'un réel intérêt". Aujourd'hui, on peut rajouter à la liste du baron Borel du Bez, le monumental  Armorial haut-alpin de Jean Grosdidier de Matons, paru en 2003. D'ailleurs, ce dernier utilise peu l'ouvrage de Rivoire de La Batie et est assez critique sur le travail de Joseph Roman.

Cet ouvrage, imprimé sur papier vergé teinté, est sorti des célèbres presses de Louis Perrin à Lyon, comme cela est indiqué au verso du faux titre. Il ne porte pas sa marque d'imprimeur, car l'imprimerie était désormais dirigée par son fils. Comme tous les ouvrages imprimés par Louis Perrin, il se signale par la qualité de sa typographie, la beauté des lettrines, bandeaux et autres culs-de-lampe. Le titre a été composé en caractères augustaux, que Louis Perrin avait dessinés quelques années auparavant et qui ont fait sa célébrité.


Comme cela est signalé par le baron Borel du Bez, il existe des exemplaires dans une reliure d'éditeur en toile au motif noir et blanc. Armorial de Dauphiné : reliure d'editeur
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Cet ouvrage a été réimprimé trois fois :
- Grenoble, Imprimerie Allier, 1969 (la couverture et le dos portent 1970), tirage : 1 200 exemplaires numérotés, dont 200 sur vélin pur fil Lafuma des Papeteries Navarre et 1000 sur vélin crème de la Papeterie de Moulin-Vieux (BNF : 4-LM2-185(A))
- Marseille, Laffitte Reprints, 1996 (BNF : 4-LM2-185(B))
- Marseille, Laffitte Reprints, 2002

Je possède un exemplaire de la réimpression de 1969, sur papier vélin crème de la Papeterie de Moulin-Vieux, dont tous les blasons et le bandeau de la première page ont été aquarellés en couleurs à la main. Ouvrage superbe dans une reliure janséniste de plein maroquin rouge et tête dorée. Armorial de Dauphiné : reliure Armorial de Dauphiné : exemple de mise en page
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Bandeau de l'Armorial de Dauphiné

Armorial de Dauphiné : bandeau

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Notice biographique de Gustave de Rivoire de La Batie
Notice sur l'imprimeur Louis Perrin

Maignien (Catalogue) : 4135
BSEHA(Not-PG)
BSEAH(N), 1970-1971, pp. 212-213, par le Baron Lucien Borel du Bez, pour la réédition.
Saffroy II, 21613 : "Ouvrage rare et fort recherché" (non consulté).
BNF : 4-LM2-185

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'écrire : bibliotheque.dauphinoise@noos.fr

Accueil