Blason Dauphiné BIBLIOTHÈQUE DAUPHINOISE Armoiries Hautes-Alpes
ACCUEIL LISTE DES OUVRAGES LISTE DES PERSONNES CONTACT

Guy Allard [et Pierre-Vincent Chalvet]

Bibliothèque du Dauphiné,
contenant l'histoire des habitants de cette province qui se sont distingués par leur génie, leurs talents & leurs connoissances.
Nouvelle édition revue & augmentée.

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Grenoble, Chez V.e  Giroud & Fils, imprimeur-libraire, 1797
In-8° (210r x 136 mm), [8]-340-[2] pp.
Bibliothèque du Dauphiné, Allard (1797) : titre Bibliothèque du Dauphiné, Allard (1797) : reliure
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Demi-chagrin rouge, dos à nerfs orné de fleurons dorés, tranche de tête dorée.
Exemplaire provenant de la bibliothèque de Victor Colomb avec son ex-libris au premier contre-plat (voir ex-libris dauphinois).

Voir un autre exemplaire, ayant appartenu à Dominique Villars, avec des notes manuscrites et des notices de botanistes insérées, dont une autobiographie de D. Villars : Bibliothèque du Dauphiné, exemplaire Villars.

Notes sur l'ouvrage

Ce livre est une nouvelle édition revue et augmentée de
Bibliothèque de Dauphiné, contenant les noms de ceux qui se sont distinguez par leur scavoir dans cette province, et le dénombrement de leur ouvrages depuis XII siècles, par Guy Allard
Grenoble, Laurent Gilibert, 1680, petit in-12, 12-224 pp.

Ce travail de révision est l'œuvre de Pierre-Vincent Chalvet, professeur d'Histoire à l'Ecole centrale du département de l'Isère. Dans cette nouvelle édition, seul le nom de Guy Allard apparaît sur la page de titre. Celui de Chalvet n'apparaît que comme signataire de la dédicace.

Le livre se compose de :
- Faux-titre et titre (pp. [1-3]).
- Dédicace à Etienne Ducros, bibliothécaire à Grenoble (pp. [5-6]).
- Avertissement : sur les conditions de cette nouvelle édition et sur un projet de Mémoires historiques qui devait compléter cet ouvrage (il n'a jamais paru) (pp. [7-8]).
- Introduction : panorama de l'histoire du Dauphiné (pp. 1- 38)
- Dictionnaire (pp. 39-340). Comme la première édition, ce dictionnaire ne contient que les littérateurs et les savants. Pour chacun, il donne quelques éléments de biographies et des références (sommaires) de la bibliographie. Les notices sont en général courtes, souvent de quelques lignes, au plus d'une page. Font exception quelques notices comme celles de Pierre-Joseph Bourcet, par Jean Berthelot (9 pages), Condillac (17 pages), Alexis Fontaine (9 pages), Mably (22 pages) et Vaucanson (11 pages). On totalise 534 notices, soit un accroissement de 75 notices par rapport à la première édition, si l'on en croit le décompte d'Edmond Maignien qui signale que l'édition de 1680 contenait 459 articles biographiques. 
- Errata, dernier feuillet non chiffré.

Le feuillet 45-46 qui contient la notice consacrée à Guy Allard a fait l'objet de deux versions.  Dans la première version, le texte débute ainsi : "Par son inconduite, il fut obligé de vendre la charge de président en l'élection; & il mourut de misère, en 1715, à Grenoble. Ses productions, toutes en l'honneur de la patrie, feraient un titre d'Allard à la reconnaissance de ses compatriotes, si moins imparfaites, elles ne fatiguaient par l'incorrection & la faiblesse du style." Dans la deuxième version, les faits et les jugements ont été très largement revus : "Pour soutenir un procès que lui suscitèrent des ennemis, il fut obligé de vendre sa charge de président; & il mourut en 1716, doyen des avocats, & généralement estimé. Son zèle pour la gloire de son pays lui donne des droits à la reconnaissance de ses concitoyens." Il ajoute à la fin : "De ses manuscrits nombreux, il serait possible de former quelques ouvrages curieux & dignes du public." Il est probable que ces modifications ont été demandées par les descendants de Guy-Allard, la famille Allard-Duplantier. P.-V. Chamlvet se montrait peu reconnaissant vis-à-vis de son devancier dont il a repris la majorité des notices. Dans l'exemplaire de D. Villars, les deux états du feuillet s'y trouvent. Dans cet exemplaire, comme dans un autre que je possède, seule la version corrigée apparaît, sous forme de carton monté sur onglet (Carton : "Feuillet imprimé après coup inséré dans un livre en lieu et place d'un autre et offrant un texte modifié", Manuel de bibliophilie, C. Galantaris).



On connaît le peu d'amitié qui existait entre Guy Allard et son contemporain Nicolas Chorier. Cependant, en 1680, la notice qui lui est consacrée est plutôt favorable :
"Nicolas  CHORIER de Vienne Avocat au Parlement de Grenoble, a fait la Philosophie & les sentimens de l'honneste homme dont parle SOREL dans sa bibliotheque, les Antiquitez de Vienne, l'Histoire de Dauphiné en general, avec un abrege, l'estat politique de la même province, l'Histoire Genealogique de la Maison de Sassenage tout en François. L'Eloge de Denys de SALVAING de BOISSIEU premier Président en la Chambre des Comptes de Grenoble, & celuy de Pierre de BOISSAT de l'Academie Françoise en latin : où il a joint quelques vers en la même langue, qui sont si beaux qu'on les prendroit pour ceux qui se faisoient sous le règne d' Auguste. Son latin est fleury, agreable, & coulant. Il travaille à quelques autres ouvrages, & particulierement à la vie du Maréchal de CREQUY & à quelques discours sur la famille de la TOUR d' AUVERGNE ."

En revanche, P.-V. Chalvet ne le ménage pas, comme on peut le voir dans la notice (pdf)  qu'il lui consacre. Il lui attribue la paternité de l'Aloyisia, cette "infâme production".


Une critique des deux éditions de cette Bibliothèque se trouve dans l'introduction à la Biographie du Dauphiné, de A. Rochas (p. VIII et IX). Il rapporte en particulier le jugement de l'abbé Mercier de Saint-Léger sur le travail de Chalvet paru dans le Magasin encyclopédique de Millin, 4ème année, Tome I. C’est probablement le même article que référence Maignien (Catalogue) (n° 6109) qui signale une critique, signé St-L***, s.l.n.d., in-8°, chiffré p. 339-348.

Pour Adolphe Rochas, la première édition contenait des notices insignifiantes, "dont un très grand nombre est dicté par la flatterie". Quant à Chalvet, il "n'a fait qu'ajouter des erreurs à celles déjà assez nombreuses de son vieux devancier. Quand on a étudié à fond son livre comme j'ai nécessairement dû le faire pour la composition de celui-ci, on est surpris de voir un homme qui fut professeur d'histoire à une école centrale et bibliothécaire, commettre en histoire et en bibliographie des bévues aussi grossières; elles sont si nombreuses que j'ai dû renoncer à les signaler toutes de peur de fatiguer le lecteur".

Rochas signale que les manuscrits de cet ouvrage et des Mémoires historiques que l'auteur se promettait de publier, avaient été en possession de Ch. Berriat Saint-Prix, qui en fit don à la bibliothèque de Grenoble. Pour lui, les Mémoires historiques ne sont qu'un "fatras de notes indigestes et d'extraits entassés pêle mêle".


Dans son introduction aux Mélanges biographiques et bibliographiques relatifs à l'histoire littéraire du Dauphiné, Jules Ollivier se montre particulièrement sévère sur ce travail : « Chalvet, en augmentant l’œuvre de Guy-Allard, s’est borné à joindre aux bévues de son vieux devancier des bévues nouvelles, d’autant plus impardonnables qu’il lui était facile de puiser à toutes les sources de l’érudition » (p. XII). Il rapporte aussi la critique parue dans le Magasin encyclopédique, « qui a rendu un compte sévère mais juste de cet ouvrage ».

Seul Jean-Claude Martin semble trouver un intérêt à cet ouvrage dans son Histoire abrégée de la vie de François de Bonne, duc de Lesdiguières, pair et dernier connétable de France. Dans une note à la fin de la vie de Mably (p. 174), il renvoie à la Bibliothèque du Dauphiné de Guy Allard, revue par P.-V. Chalvet, dans laquelle il trouve que "le morceau sur Mably est curieux et intéressant, comme une infinités d'autres qui ornent cet ouvrage".

La BMG possède un exemplaire interfolié portant de nombreuses additions et corrections manuscrites de la main de Chalvet (R.10680).

Les dimensions d'une exemplaire non rogné sont : 218 x 140 mm

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Notices biographiques de Guy Allard et de Pierre-Vincent Chalvet.

Voir un autre exemplaire, ayant appartenu à Dominique Villars, avec des notes manuscrites et des notices de botanistes insérées, dont une autobiographie de D. Villars : Bibliothèque du Dauphiné, exemplaire Villars.

Rochas : I, p. 17 (XXVI) pour la première édition et I, p. 197 (IX) pour cette nouvelle édition.
Maignien (Anonymes) : 346
Maignien (Catalogue) : 6106, pour la première édition et 6107, pour cette édition.
Maignien (Imprimerie) : 696, pour la première édition
Perrin : 25
Guillemin : 1430
SdB : 1286 (4,5 f.)
BNF : 8-LN20-52(A).