Blason Dauphiné BIBLIOTHÈQUE DAUPHINOISE Armoiries Hautes-Alpes
ACCUEIL LISTE DES OUVRAGES LISTE DES PERSONNES ACTUALITES CONTACT

Prince Alexandre Bibesco

Delphiniana

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Grenoble, Xavier Drevet, éditeur, 1888
In-8° (240r x 155 mm), 207-[4] pp.
Delphiniana, Prince Alexandre Bibesco : couverture Delphiniana, Prince Alexandre Bibesco : titre
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Demi chagrin bleu, dos à 5 nerfs, tête dorée, couvertures conservées.

Exemplaire de la bibliothèque d'Henry Massemy avec son ex-libris au premier contreplat  (voir ex-libris dauphinois).

Envoi sur la première page de garde à Émile Viallet (voir ci-dessous).

Notes sur l'ouvrage

Recueil de récits d'excursions en Dauphiné, entre 1875 et 1887. Certains de ces textes avaient déjà été publiés dans le Dauphiné et tirés à part.

Contenu de l'ouvrage

Faux titre et titre (pp. 1-3).

Justification (p. 4) : 100 exemplaires sur vergé Hollande et 100 exemplaires sur vélin. Les exemplaires ne sont pas numérotés. Cet exemplaire est un des 100 sur Hollande, probablement un papier de Hollande des papeteries BFK.

Dédicace (p. 5) : « A Madame Louise Drevet, La poétique inspiratrice de tous ceux qui habitent, visitent, décrivent le Dauphiné, Hommage affectueux de l'auteur. »

I. – Le Taillefer (pp. 7-17). Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée de « Villa Epoureni-Berlad, Roumanie (Moldavie), 16/28 août 1875 ». C'est le récit d'une ascension du Taillefer, qui s'est terminée sans atteindre le sommet à cause d'un orage, en juillet 1875. Une note fait allusion à une relecture de ce texte en septembre 1887 (p. 10).

II. – Ascension de Chamechaude (pp. 19-30).  Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée de « Uriage, ce 14 juillet 1876 ». C'est le récit d'une ascension à Chamechaude, en juillet 1876. Il contient des critiques directes de la Société des Touristes du Dauphiné, à propos de la démission de Xavier Drevet.

III. – Ascension de la Grande-Moucherolle (pp. 31-45). Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée au journal Le Dauphiné, datée de « Uriage, ce 20 juillet 1876 ». C'est le récit d'une ascension à la Grande-Moucherolle, en juillet 1876, avec Xavier Drevet et son fils Louis-Xavier Drevet.

IV. – Adieux au Dauphiné (pp. 47-49). C'est un sonnet, daté d'Uriage, le 23 juillet 1876, sur son départ du Dauphiné.

V. – A Louis-Xavier Drevet, Exhortation (pp. 51-53). C'est aussi un sonnet, daté d'Uriage, le 31 juillet 1877, où il exhorte le fils Drevet : « donne-nous l’Étendard », après « nous [avoir] brillamment crayonné Belledonne ». Il fait référence à cet ouvrage Louis-Xavier Drevet : Bibliothèque du touriste en Dauphiné. Le Grand Pic de Belledonne, paru à Grenoble, chez Xavier Drevet, 1876, 45 pp., avec dessins et planches.

VI. – Les Sept-Laux (pp. 55-84). Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée de « Villa des Cizeaux, Saint-Symphorien près Tours, 31 octobre 1878 ». C'est le récit d'une excursion aux Sept-Laux, en août 1876, avec Xavier Drevet et son fils Louis-Xavier Drevet. Il contient un portrait de l'abbé Bayle, alpiniste qui a donné des récits d'excursions à l'Etendard et au Mont-de-Lans (p. 63).

VII. – Coup de crayon champroussien (pp. 85-92). Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée de « Uriage, ce 4 août 1879 ». C'est la description d'un itinéraire d'excursion d'Uriage à Chamrousse.

VIII. – Ascension du Grand-Veymont. Trièves et Vercors (pp. 93-128). Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée de « Baveno (Lac Majeur), 17 septembre 1879. ». C'est le récit d'une ascension au Grand-Veymont, en août 1879, durant une excursion où il passe aussi par Gresse-en-Vercors et Les Goulets, à Pont-en-Royans.

IX. – Note curiéresque et chartreusine (pp. 129-136). Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée de « Uriage, 19 juillet 1880 ».  C'est le récit d'une excursion de Saint-Laurent-du-Pont à Proveyzieux, en passant par la chartreuse de Curière, dans les pas de l'ouvrage de Louis-Xavier Drevet : Le Col de la Charmette et la Chartreuse de Curière, 1880.

X. – Obiou et Belledonne (pp. 137-166). Le texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée de « Uriage-les-Bains, 2-4 septembre 1880 ». C'est le récit d'une excursion à l'Obiou (ratée à cause du mauvais temps) et Belledonne (mais pas au Grand Pic), en août 1880. Ce long texte, un des plus longs du recueil, est l'occasion de donner le récit d'excursions à Pellafol, La Salette, etc. De façon assez inattendue, il contient une longue allusion à Émile Zola, à propos du Chalet de la Pra : « Malheureusement, ce poème attend encore son poète. O Émile Zola ! Homère du ruisseau, Shakespeare de l'égout, Balzac des bassesses citadines, de la crapule des prolétaires, des dévergondages psychologiques, des purulences charnelles ! Que n'étais-tu là ! que n'étais-tu, – pour employer un de tes vocables les plus mitigés, – fourré dans ma peau ! » (pp. 156-159). En dépit de ce que peut laisser penser cet extrait, la suite du texte montre plutôt de l'estime pour Zola.

XI. – Le lac Paladru (pp. 167-178). Le texte est daté de : « Uriage, ce 27 septembre 1886 ». C'est une évocation du lac de Paladru, avec la description de l'excursion jusqu'au lac.

XII. – A Louis-Xavier Drevet (pp. 179-181). C'est un sonnet, daté de « Uriage et Amsterdam, septembre-novembre 1886. » Il est adressé à Xavier Drevet, « le montagnard », qu'il compare à « Alexandre le doux », c'est à dire lui-même, l'un étant « le nerf du Dauphinois » et l'autre « la caresse Roumaine ». Il qualifie ce sonnet de « Combinaison physiologico-psychologique rêvée à la Pinote, refondue à Amsterdam. » En note, il précise : « La Pinote est une pittoresque maison de campagne dont la terrasse offre un incomparable point de vue sur Grenoble et sur les Alpes et où mes amis du Dauphiné sont toujours heureux d'offrir à leurs amis une hospitalité de plein cœur. »

XIII. – Le Granier (pp. 183-201). Le texte est daté de : « Uriage, 11 juillet 1887 ». C'est le récit d'une excursion au Granier en juin 1887. Il contient de nombreuses allusions à Zola.

XIV. – La Bérarde-en-Oisans (pp. 203-207). Ce dernier texte se présente sous forme d'une lettre envoyée à Xavier Drevet, directeur du journal Le Dauphiné, datée du « Chalet-hôtel de la Bérarde, le 16 juillet 1887. » C'est le récit d'une excursion à la Tête de la Maye, dans lequel il fait l'éloge de Tairraz, qui tient le chalet-hôtel de la Bérarde. Il termine cet article, et donc le recueil, par : « Toujours bien à vous trois, de cœur ».

Errata (p. 209). L'exemplaire numérisé de la BNF ne contient pas cet Errata.

Table (p. 211).

La seule notice bibliographique que j'ai trouvée a paru dans Le Bibliophile de Dauphiné, Grenoble, X. Drevet, 1888, n° 17, pp. 8-12. Rédigé par P. de Geyve, il n'est pas étonnant que ce soit une paraphrase flatteuse, voire flagorneuse, qui n'apporte aucune information, si ce n'est que le prince Bibesco a visité le Briançonnais.

Provenance

L'ouvrage contient un envoi sur une feuille de garde : 

Delphiniana, Prince Alexandre Bibesco
A Emile Viallet, Lamartinolâtre
Le Whymper Dauphinois.

Témoignage de sympathie alpestre
d'un nain pour un géant.
Alexandre Bibesco.


Uriage juillet 1888

Émile Viallet (1840-1933), de Grenoble, est un alpiniste dauphinois, qui a publié de nombreux récits d'alpinisme dans le Daupiné, souvent sous pseudonymes, comme, par exemple, son récit de l'ascension de la Barre des Écrins. A ses heures perdues, il était aussi poète (voir notice).

Dans le texte sur le Granier, Alexandre Bibesco évoque Émile Viallet : « Mais à côté de la poésie familiale, le Granier vous réserve aussi les évocations guerrières et terribles! Le Lapiaz est le dernier stade qu'il faut franchir pour atteindre le faîte ; c'est ce fameux cirque de pierres blanchâtres crevassées, qui achève d'effarer le touriste déjà suffisamment surmené. Émile Viallet, le Whymper Dauphinois, l'escaladeur du Grand Pic de Belledonne avant les câbles, le vainqueur du Goléon, des Fétoules, de l'Etret ; le gagnant de tant de paris désespérés contre l'inaccessible ; Viallet qui, à ses moments perdus, sait se montrer brillant parmi les vélocipédistes du bassin du Rhône ; Viallet l'adorateur des colosses de la Pensée comme de ceux de la Nature, l'enthousiaste de Lamartine comme du Pelvoux ; Viallet, dont les hautes et vaillantes qualités de cœur ne sont dépassées que par une modestie furibonde, – a trouvé un joli mot pour peindre ce lapiaz : « C'est un glacier de pierres ! » Oui, rude grimpeur ; c'est cela, – et c'est beaucoup plus encore. » (p. 193).

Prince Alexandre Bibesco

Le prince Alexandre Bibesco (1841-1911) est un homme de lettres et linguiste, mais aussi un poète, essayiste et musicien. Il était le fils de Georges Démèter Bibesco (1802-1873), prince régnant de Valachie (voir sa bibliographie à la BNF).

Il était membre du Club alpin français (section de l'Isère) et de la Société des Touristes du Dauphiné, où son nom apparaît dès le premier annuaire de 1875. Il ne semble pas avoir donné d'articles dans les annuaires de ces deux compagnies. Il a réservé ses écrits plutôt au journal Le Dauphiné, probablement parce que leur style littéraire et souvent anecdotique s'éloignait trop du récit d'excursion attendu par les responsables de ces annuaires.

Bibliographie dauphinoise d'Alexandre Bibesco (source CCFr) :

Les Sept-Laux, Grenoble, X. Drevet , 1879, in-16, 31 p. (Bibliothèque du touriste en Dauphiné)
BNF : 8-LK2-2840 (6) (qui précise : Extrait du journal "Le Dauphiné"), Mazarine : 8° 48185-5, VIENNE – Médiathèque : A 9083/1.

Le Grand-Veymont, Trièves et Vercors, Grenoble, X. Drevet , 1880, 37 p. (Bibliothèque du touriste en Dauphiné)
BNF : 8-LK2-2840 (9) et S94/2370 (qui précise : Extrait du journal "Le Dauphiné"), Mazarine : 8° 48074-7, BMG : O.7922, VIENNE – Médiathèque : A 9083/2, Raymann, p. 494 et 495, qui donne 1884.

Obiou et Belledonne, Grenoble, Xavier Drevet édit., s. d., in-8°, 32 p. (Bibliothèque du Touriste en Dauphiné)
BMG : V.5890, Raymann, p. 494 et 501

Sur les glaciers de Grenoble. Oursière, Freydane, Lancey, Grenoble, Librairie du Dauphiné, 1894, in-4°, 26 pp., 5 planches hors texte et un portrait de l'auteur.
BMG : O.14868 et Vh.10393, BNF : 4-LK7-29584, Raymann, p. 501, Perret : 458-A : « Tiré à 100 exemplaires ». Rare.

Il est probable que les textes : Les Sept-LauxLe Grand-Veymont, Trièves et Vercors, et Obiou et Belledonne, sont les premières publications tirées à part des textes qui ont ensuite été repris dans ce recueil Delphiniana.

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Perrin : 80
Perret : 458
Raymann, p. 458.

Exemplaires au CCFr :
BMG : V.15587, O.2733 (Papier Hollande)
PARIS - Minist. Affaires étrangères : 34 D 42
PARIS – Mazarine : 8° 47972
PARIS - Inst.Cathol.de Paris : 57 959
BNF : 8-LK2-2840 (29)