Blason Dauphiné BIBLIOTHÈQUE DAUPHINOISE Armoiries Hautes-Alpes
ACCUEIL LISTE DES OUVRAGES LISTE DES PERSONNES ACTUALITES CONTACT

Messire Denis de Salvaing
Chevalier, Seignr de Salvaing & de Boissieu, Conseiller du Roy en ses Conseils, & Premier President en sa Chambre des Comptes de Grenoble.

De l'usage des fiefs et autres droits seigneuriaux en Dauphiné.
Premiere partie. Contenant plusieurs remarques incidentes servans à l'Histoire de Dauphiné

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Grenoble, François Féronce, Marchand-Libraire, 1664
In-8° (161r x 107r mm), [16]-573 (chiffrée 581)-[67] pp.
Bandeaux, lettrines, cul-de-lampe
De l'usage des fiefs, Salvaing de Boissieu : titre De l'usage des fiefs, Salvaing de Boissieu : reliure
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Plein parchemin d'époque, titre écrit à l'encre au dos.
Marque de possession au titre : un premier nom manuscrit recouvert par un autre nom manuscrit : de Barral (nom d'une famille célèbre et très représentée en Dauphiné)

Notes sur l'ouvrage

Deuxième traité juridique de Denis de Salvaing de Boissieu, d'une ambition plus grande, car il couvre plus largement le droit des fiefs en Dauphiné. Il va bien au-delà de sa première étude parue en 1652 sur un sujet plus particulier du droit seigneurial : Traité du plait seigneurial.

Composition de l'ouvrage :
- Titre (p. [I])
- Table des chapitres (pp. [III-X]). La liste des sujets abordés montre qu'il tente de couvrir l'ensemble du droit féodal et qu'il applique son étude plus particulièrement à la situation du droit féodal en Dauphiné.
- Elegia Authoris de se ipso. (pp. [XI-XIV]). Il s'agit d'un poème en latin où Salvaing de Boissieur retrace les principaux événements de sa vie. Cette élégie sera reprise dans toutes les éditions postérieures et réimprimée par Alfred de Terrebasse dans sa Relation des principaux événements de la vie de Salvaing de Boissieu, publiée en 1850. E. Maignien dit : "résumé poétique de sa vie et de ses travaux littéraires, composé en vers hexamètres et pentamètres d'une élégante versification et contenant de précieux renseignements biographiques."
- Un feuillet blanc (pp. [XV-XVI])
- De l'usage des fiefs & autres droicts seigneuriaux en Dauphiné  (pp. 1-573 (chiffrée 581)). Le premier chapitre : Remarques touchant le Dauphiné, servans de Preface aux Chapitres suivans(pp. 1-29) est un résumé de l'histoire du Dauphiné. Ce premier chapitre commence par une présentation de son objet : "L'usage des droits seigneuriaux est si controversé en Dauphiné, qu'ayant pris soin d'en faire quelques recherches pour mon instruction particulière, je ne les ai pu refuser à l'utilité publique. Mon dessein n'est pas d'en faire un traité général : ce serait courir sur le marché de ceux qui ont plus de loisir que moi. Je me contenterai de choisir les plus notables questions, selon qu'elles se présenteront à ma plume. Quelqu'autre y ajoutera ce qui est échappé  à ma connaissance." Il poursuit ensuite par l'histoire du Dauphiné.
- Additions (pp. [575-580])
- Table des principales matieres de ce livre par lettre alphabetique (pp. [581-640])

Si l'on se souvient que Denis de Salvaing de Boissieu était de fraîche noblesse, malgré ses prétentions à ce sujet, on peut voir dans cette étude une recherche d'autant plus intéressée, qu'elle lui permettait d'asseoir sa récente noblesse. Cependant, au-delà de cet intérêt personnel, il est réputé pour être une grand juriste et un tel sujet à l'époque était bien propre à permettre à un jurisconsulte d'exprimer son talent par un travail de fond.

L'ouvrage a été publié par François Féronce. Ce libraire, originaire de Picardie, était le commis du libraire Nicolas, à Grenoble, qui avait déjà écoulé le premier ouvrage juridique de Salvaing de Boissieu (voir Jean Nicolas, père et fils, libraires à Grenoble (1608 - 1681)). Suite à de mauvaises affaires (il n'était pas seulement libraire, il était aussi négociant et banquier), Jean Nicolas céda la gestion de sa librairie à son commis, qui publia quelques livres sous son nom, dont celui-ci. L'adresse ne cache pas le lien entre François Féronce et Jean Nicolas, avec cet intitulé : "Chez François Féronce, Marchand Libraire, rue du Palais, à la maison du Sr Nicolas." (voir aussi Maignien (Imprimerie), p. LXLIII).

Il y a quelques irrégularités dans la numérotation des pages :
- la numérotation passe directement de la page 336 à 347, au changement de cahiers signés X et Y.
- la page théoriquement chiffrée 395, en début du cahier BB est chiffrée 393. La numérotation des pages suivantes se continue avec ce décalage.

L'ouvrage est composé d'un cahier de 8 feuillets non chiffrées, signé aa, de 41 cahiers signés de A à Z, puis de AA à SS, dont 39 de 8 feuillets, un de 4 feuillets (OO)  et un de 6 feuillets (SS, le dernier), soit un total de 640 pages dont les 67 dernières non chiffrées. La dernière page chiffrée devrait porter 573 mais suite aux deux décalages de numérotation, elle est chiffrée 581.

Une nouvelle édition a été donnée en 1668, avec le Traité du plait seigneurial en deuxième partie, avec une pagination séparée :
De l'Usage des fiefs et autres droits seigneuriaux. Seconde édition, augmentée de la seconde partie et du Traitté du plait seigneurial, avec plusieurs remarques servants à l'histoire.
Grenoble, Robert Philippes, 1668, in-folio, 8 f. n. chiff., 494 pp., 1 f. blanc + 23 pour la table et 75 pour le Traité du Plait.(Maignien (Imprimerie) : 544)

Il existe une édition identique par le titre et la description, avec une adresse et une date différentes : Grenoble , F. Champ , 1693. Il s'agit probablement du même ouvrage avec une page de titre différente (absente de Maignien (Imprimerie)).

Enfin en 1731, deux éditions sont données de cette réunion, l'une à Avignon (ou Grenoble) et l'autre à Grenoble, chez André Faure. "Ces deux éditions, quoique imprimées sous la même date, sont tout-à-fait distinctes, et celle d'André Faure est la plus belle." (A. de Terrebasse). Dans ces éditions, le Traité a aussi une pagination particulière.

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Sur Denis de Salvaing de Boissieu, voir : Relation des principaux événements de la vie de Salvaing de Boissieu, par A. de Terrebasse, 1850.

Version numérisée de l'édition de 1668 : cliquez-ici.
Version numérisée de l'édition de 1731 : cliquez-ici.

Maignien (Imprimerie) : 473, qui le décrit ainsi : "8 ff. n. chiff. (le dernier blanc) + 581 pp. + 33 ff. n. chiff. pour addition et table."
Perrin 756
Absent de la vente de la bibliothèque Salvaing de Boissieu.
Lantelme : absent
CCFr :
Toulouse, Valence, Lyon (Bibliothèque municipale : Rés 317680)
BMG : O.8563 (Bibliothèque H. Gariel), T.1218 et 944.96
BNF : F-25366
La médiathèque de Bourg-en-Bresse donne un exemplaire de 1670, à Grenoble, chez Jean Nicolas (FA 109517)