Blason Dauphiné Bibliothèque Dauphinoise Armoiries Hautes-Alpes
Accueil Liste des Ouvrages Liste des Personnes Contact

Alfred de Terrebasse

Relation des principaux événements de la vie de Salvaing de Boissieu
Premier Président en la Chambre des Comptes de Dauphiné;
suivie d'une Critique de sa Généalogie et précédée d'une Notice historique.

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Lyon, Imprimerie Louis Perrin, 1850, in-8° (215r x 130r mm), [4]-213-[3] pp.
2 planches hors-texte dont une en frontispice
Lettrines, bandeaux, culs-de lampes et vignette au titre, fac-similés et armoiries dans le texte.
Vie de Salvaing de Boissieu : titre Vie de Salvaing de Boissieu : reliure
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Demi chagrin pétrole, dos à 4 nerfs orné de fleurons dorés et de filets à froid, tranches mouchetées.

Notes sur l'ouvrage

Ce livre se compose de plusieurs documents et textes, autour d'un mémoire autobiographique de Salvaing de Boissieu. A notre connaissance, il représente encore la meilleure biographie existante de Denis de Salvaing de Boissieu (Vourey 21/4/1600 – Vourey 10/4/1683), premier président de la Chambre des Comptes du Dauphiné, qui est passé à la postérité pour ses travaux d'écrivain, juriste et historien (voir Rochas, II, pp. 384-388). En particulier, il est l'auteur De l'Usage des Fiefs (Grenoble, 1664 et autres éditions) et de poèmes en latin sur les sept merveilles du Dauphiné. Sa bibliothèque a été vendue en 1897 (voir catalogue).

L'ouvrage se compose de :
- Faux titre et titre (non chiffrés). La planche en frontispice représente les armes de Denis de Salvaing de Boissieu, avec sa devise : « A Salvaing le plus gorgias, que ne fairais je pour elle »
- Notice historique, littéraire et bibliographique, par A. de Terrebasse (pp. 1-24). Courte notice sur la vie de Salvaing de Boissieu, suivie d'une bibliographie exhaustive, avec des notices explicatives. Il référence l'édition de 1650 de l'Histoire du Chevalier Bayard, avec les Annotations de Théodore Godefroy, augmentées par Louis Videl, qui seraient en réalité de Salvaing de Boissieu qui "a préféré qu'il parût sous le nom de Louis Videl plutôt que sous le sien, afin d'être plus à son aise pour le farcir de tout ce qu'il avait rêvé de sa famille." (p. 21).
- Relation des principaux événements de la vie de Salvaing de Boissieu (pp. 25-70), suivie d'un Appendice (pp. 71-86). Il s'agit d'une autobiographie de Salvaing de Boissieu, « plus modestement écrit(e) que l'on n'aurait droit de s'y attendre »  comme le dit A. de Terrebasse (p. 23). En effet, malgré ses grands mérites, D. de Salvaing de Boissieu avait « un faible ridicule pour l'illustration de ses ancêtres ». Ce document est resté manuscrit et il s'agit de la première publication.
- Elegia Dionysii Salvagnii Boessii de vita sua (pp. 87-95). Cette élégie écrite par lui-même avait initialement paru dans l'ouvrage de Nicolas Chorier sur Salvaing de Boissieu : De Dionysii Salvagnii Boessii Delphinatis viri illustris vita (Grenoble, 1680)
- Mémoire de ma vaisselle d'argent, .... (pp. 96-99). Inventaire par Salvaing de Boissieu de sa vaisselle.
- Notes sur la relation des principaux événements de la vie de Salvaing de Boissieu (pp. 101-137), par A. de Terrebasse. Contient de nombreuses notes qui éclairent et expliquent le récit autobiographique de Salvaing de Boissieu.
- Eclaircissement sur les armoiries, le cry de guerre, etc de la maison de Salvaing,  par Philibert Lebrun (pp. 138-199). Dans ce mémoire manuscrit de la Bibliothèque de Lyon, Philibert Lebrun s'érige en faux contre les prétentions généalogiques et nobiliaires de Salvaing de Boissieu. Ce texte est précédé d'un recueil des origines et généalogies de Salvaing de Boissieu par Vulson de La Colombière. C'est sur ces origines que Philibert Lebrun apporte les « éclaircissements » qui les réduisent à peu de chose. La deuxième planche hors texte, représentant Aymon de Salvaing, seigneur de Boissieu, illustre cette partie. C'est la même illustration qui est reprise sur l'ex-libris de Salvaing de Boisseu, reproduit dans le catalogue de sa vente.
- Epilogue (pp. 201-213), par A. de Terrebasse. Conclusion sur les prétentions généalogiques de Salvaing de Boissieu.
- Les pages non chiffrées qui terminent l'ouvrage contiennent la table des matières et la marque d'imprimeur de Louis Perrin.


Vie de Salvaing de Boissieu : frontispice Vie de Salvaing de Boissieu : planche
Pour agrandir, cliquez sur les photos


Ce livre est décrit et commenté dans la Biographie du Dauphiné, de Rochas, à la notice biographique de Salvaing de Boissieu (II, p. 386-387), qui n'est qu'un résumé de la Notice historique, littéraire et bibliographique de cet ouvrage.

Cet ouvrage est sorti des célèbres presses de Louis Perrin à Lyon. Il porte sa marque d'imprimeur à la dernière page (non chiffrée). Comme tous les ouvrages imprimés par Louis Perrin, il se signale par la qualité de sa typographie, la beauté des lettrines, bandeaux et autres culs-de-lampe. Le titre, certains intertitres, quelques textes (p. 43 ou p. 141, par exemple) ont été composés en caractères augustaux, que Louis Perrin avait dessinés quelques années auparavant et qui ont fait sa célébrité.

La vignette du titre représente un Dauphin. Le cul-de-lamp qui termine la Notice (p. 24) représente une vache couchée, avec la devise « Ruminat herbas ». C'est la devise d'Alfred de Terrebasse. Le cul-de-lampe qui termine l'ouvrage (p. 213) sont les initiales entrelacées de l'auteur.

Devise et emblème d'Alfred de Terrebasse

Vie de Salvaing de Boissieu : devise et emblème d'Alfred de Terrebase
Marque d'imprimeur de Louis Perrin
Vie de Salvaing de Boissieu : marque d'imprimeur de Louis Perrin

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Notice biographique de Alfred de Terrebasse.
Sur Philbert Lebrun, voir : Des Dauphinois. Eclaircissement extrait de Philibert Brun.
Notice sur l'imprimeur Louis Perrin

Sur Denis de Salvaing de Boissieu :
Eloge de Salvaing de Boissieu, par Henri Duhamel, Grenoble, 1863
Notice Wikipédia : Denys de Salvaing de Boissieu

Ouvrages de Denis de Salvaing de Boissieu sur ce site :
Traité du plait seigneurial (édition originale de 1652).
De l'usage des fiefs et autres droits seigneuriaux en Dauphiné (édition originale de 1664).

Rochas : II, p. 386 (I) et II, p. 453 (V)
Perrin : 803, qui donne par erreur 1859 au lieu de 1850.
Maignien (Catalogue) : 7681
Guillemin : 1708
SdB : 1343 (9 f.)
BNF : 8- LN27- 30278

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'écrire : bibliotheque.dauphinoise@noos.fr

Accueil