Blason Dauphiné Bibliothèque Dauphinoise Armoiries Hautes-Alpes
Accueil Liste des Ouvrages Liste des Personnes Contact

Albert du Boys
Ancien magistrat

Vie de Saint Hugues, évêque de Grenoble
suivie de la vie de Hugues II, son successeur; d'un extrait d'une biographie de S. Hugues, abbé de Léoncel, et d'une notice chronologique sur les évêques de Grenoble.

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Grenoble, Prudhomme, Imprimeur-Libraire, 1837, in-8° (202r x 130r mm), 504-(1) pp.
Bandeaux et vignettes dans le texte.
Vie de Saint-Hugues : titre Vie de Saint-Hugues : reliure
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Demi basane aubergine, dos à 4 nerfs relevés de filets dorés.

Notes sur l'ouvrage

Biographie de Saint-Hugues, né Hugues de Châteauneuf. Evêque de Grenoble de 1080 à 1132, il eut à défendre le pouvoir temporel de l'évêque de Grenoble contre les empiétements de la famille d'Albon, première famille des Dauphins, dont le pouvoir était en train de monter en puissance. Il fut aussi un restaurateur de la discipline religieuse, dans le cadre d'une réforme religieuse qui a concerné l'ensemble des évêchés du Dauphiné. C'est sous son épiscopat que fut fondée la Grande-Chartreuse, en 1084, par Saint-Bruno. Sa vie est essentiellement connue par le Cartulaire de Saint-Hugues, qui reproduit 250 chartes permettant de justifier les droits acquis ou reconquis de l'évêque de Grenoble et par une biographie écrite par Guigues le Chartreux au XIIe siècle en vue de sa canonisation.

L'ouvrage contient :
- Dédicace (pp. 5-6) : A Sa Grandeur Monseigneur Philibert de Bruillard, évêque de Grenoble. Cette dédicace est datée de Grenoble, 1er juin 1837.
- Réponse de l'évêque de Grenoble (pp. 7-8) : A Monsieur Albert du Boys.
- Ouvrages consultés pour la composition de ce livre (pp. 9-10). Il cite quelques ouvrages manuscrits, dont l'Histoire de Grenoble du chanoine Barthélemy (voir ci-dessous). Parmi les sources imprimées, on trouve tous les ouvrages classiques sur le Dauphiné.
- Préface(pp. 11-41), qui est un résumé de l'histoire du Dauphiné, avec une attention plus particulière aux institutions et au droit. Le but de l'auteur est, comme il le dit dans les dernières pages, de ne pas se contenter d'une histoire du point de vue religieux, ce qu'on fait d'autres avant lui, mais de faire aussi une histoire politique du prélat, en étudiant son pouvoir temporel et ses relations avec les Dauphins.
- Vie de Saint-Hugues (pp. 43-266), en douze chapitres. Le deuxième chapitre est entièrement consacré à la fondation de la Grande-Chartreuse, par Saint-Bruno, en 1084.
- Vie de Hugues II, évêque de Grenoble et archevêque de Vienne (pp. 267-302). Vie du successeur de Saint-Hugues comme évêque de Grenoble. Il continua l'œuvre de son prédécesseur.
- Vie de Saint-Hugues, abbé de Léoncel, ensuite abbé de Bonnevaux au diocèse de Vienne en Dauphiné (pp. 303-322). Vie de ce neveu de Saint-Hugues. Cette notice est directement tirée d'un ouvrage de dom Pierre Lenain, Essai sur l'histoire de l'ordre de Cîteaux. A. du Boys a retiré quelques longueurs et corrigé quelques erreurs en notes.
- Notice chronologique sur les évêques de Grenoble (pp. 323-433). Donne la liste des 75 évêques de Grenoble, telle qu'il a pu la reconstituer. Elle se termine par Philibert de Bulliard, évêque de Grenoble lors de la parution de l'ouvrage. Certaines des notices sont particulièrement développées.
- Appendice à la notice sur les évêques de Grenoble (pp. 435-440), qui concerne essentiellement le chapitre et les doyens de la cathédrale.
- Pièce justificatives (pp. 441-502). Contient 33 pièces justificatives, la majorité en latin. De nombreuses pièces sont des extraits de l'Histoire de Grenoble manuscrite du chanoine Barthélemy (voir ci-dessous).
- Table des matières (pp. 503-504)
- Errata (p. [505])

En s'intéressant à Saint-Hugues, Albert du Boys a probablement voulu faire le portrait d'une grande personnalité religieuse qui a su, en son temps, s'opposer et s'affirmer face au pouvoir laïc. Cela rejoint probablement le catholicisme militant d'Albert du Boys, sur fond de légitimisme. En effet, il semble regretter l'époque d'une alliance harmonieuse entre le religieux et le civil ou le politique. On en veut pour preuve les quelques pages qui glorifient l'époque où les confréries étaient disciplinées par la religion et où ce n'était pas le seul salaire qui comptait (pp. 221-222).

Cet ouvrage a été annoncé dans la Revue du Dauphiné, tome I, p. 223. Il est précisé que "cet ouvrage ne sera point une simple notice hagiographique". Il fait l'objet d'un courte notice bibliographique dans le tome II, pp. 255-256, qui relève en particulier la qualité du travail d'impression de Prudhomme, qu'il met sur le met pied que Louis Perrin à Lyon et Desrosiers à Moulins. Il est ensuite analysé par X. Benoit dans le tome III, pp. 56-58 (et non pp. 95-100, comme le rapporte Rochas).

Selon Auguste Prudhomme, dans sa préface à son Histoire de Grenoble (pp.XI-XII), Albert du Boys a tiré les "principaux éléments de sa Vie de Saint-Hugues" d'une Histoire de Grenoble et des différents comtés qui ont formé le Dauphiné, composée pendant les dernières années du XVIIIe siècle par le chanoine Barthélemy (1739-1812) et restée manuscrite. Albert du Boys possédait le manuscrit original et Eugène Chaper une copie en 2 volumes in-4°. Selon Adolphe Rochas, Albert du Boys était le neveu du chanoine Barthélemy.

Cet ouvrage est référencé dans la Biographie du Dauphiné d'Adolphe Rochas sous le n° IV de la bibliographie d'Antoine du Boys (I, p. 331) avec le long commentaire suivant : "Deux fragments de cet important ouvrage qui contient une savante étude historique sur le Dauphiné aux XIe et XIIe siècles, avaient déjà été publiés séparément, l'un (l'Introduction) dans l'Université catholique t.II, p. 384 et suiv., l'autre (De la part que Saint-Hugues prit aux Croisades) dans la Revue du Dauphiné, t. II, pp. 95-100. Il en a été rendu compte dans le Courrier de l'Isère du 21 nov. 1837, dans le Patriote des Alpes, du 14 déc. 1837, dans la Gazette de France du 21 janv. 1838; dans la Revue du Dauphiné t. III, pp. 95-100. L'auteur de ce dernier art., M. Xavier Benoit, tout en donnant à cette étude historique le juste tribut d'éloges qu'elle mérite, reproche à son auteur de trop employer le langage mystique des livres de dévotion et des sermons, langage toujours déplacé dans un travail sérieux du genre de celui-là." La notice sur Saint-Hugues dans la Biographie du Dauphiné de Rochas (I, pp. 440-442) a été rédigée à partir de ce travail.

Il fait l'objet d'une notice dans l'Annuaire bibliographique du Dauphiné pour 1837, par P. Colomb de Batines (pp. 12-14) : "L'impression de ce volume fait honneur aux presses de Prudhomme". Quant à l'utilisation de l'Histoire de Grenobledu chanoine Barthélemy, il note, avec un certain sens de l'euphémisme : "Cet ouvrage a été fort utile pour la rédaction de son ouvrage". Les autres informations de cette notice sont celles qui ont été reprises par Adolphe Rochas dans son ouvrage (voir ci-dessus). Le reste de la notice concerne les autres publications de Albert du Boys, dont une annonce de son ouvrage sur le Vivarais.

L'ouvrage est effectivement remarquable par la qualité de l'impression. On peut remarquer les bandeaux et culs-de-lampe tous différents, modèles de typographie romantique.

Les cartulaires de Saint-Hugues ont fait l'objet d'un article (pp. 233-292) de Jules Ollivier dans les Mélanges biographiques et bibliographiques relatifs à l'histoire littéraire du Dauphiné, de P. Colomb de Batines et J. Ollivier.

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Notice biographique de Albert du Boys

Maignien (catalogue) : 2087
Perrin : 374
Rochas : I, 331, IV
SdB : 752 (11 f.) : "Ouvrage devenu peu commun"
BNF : LN27-9969 (BMG : absent)

Sur Saint-Hugues, voir Histoire du Dauphiné, sous la direction de Bernard Bligny.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'écrire : bibliotheque.dauphinoise@noos.fr

Accueil