Blason Dauphiné Bibliothèque Dauphinoise Armoiries Hautes-Alpes
Accueil Liste des Ouvrages Liste des Personnes Contact Page thématique : Patois du Dauphiné

J.-J.-A. Pilot

Grenoble inondé.
2e édition, revue et augmentée.
Contenant
1° Une notice détaillée
sur l'inondation du 2 novembre 1859, à Grenoble et dans la vallée.
2° Un tableau de toutes les inondations connues
de l'Isère et du Drac, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours.
3° Le relevé des cotes de la hauteur de l'eau
dans tous les quartiers et aux portes de Grenoble, pendant l'inondation du 2 novembre.
4° Grenoblo malhérou,
Texte soigneusement collationné sur l'édition de 1733, avec de nombreuses notes et une notice historique sur l'auteur du poême, par M. Pilot.
5° Coupi de la lettra
Ecrita per Blanc dit La Goutta à un de sos amis u sujet de l'inondation arriva à Garnoblo la veille de Saint-Thomas 20 Decembro 1740.
6° Lo dialoguo de le quatro comare
7° Grenoblo inonda,
ou Récit circonstancia du malheurs qu'à causa l'Inondation arriva lo vingt-un Decembro mil sept cens quaranta, avec une notice sur Antoine Reinier, par M. Pilot.

Description de l'exemplaire  (Voir : Notes sur la description des ouvrages)

Grenoble, Maisonville et fils et Jourdan, Libraires-éditeurs, 1859
in-8° (212r x 142 mm), 112 pp., 6 gravures sur bois en 4 planches dépliantes hors-texte.
Grenoble inondé : titre Grenoble inondé : reliure
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Notes sur l'exemplaire

Demi chagrin vert à coins, dos à 5 nerfs orné de fleurons.

Notes sur l'ouvrage

Ouvrage qui donne le récit de l'inondation catastrophique du 2 novembre 1859, que l'auteur complète par quelques documents et illustre de gravures de Diodore Rahoult. Cependant, l'intérêt de l'ouvrage réside surtout dans la publication de plusieurs textes en langage de Grenoble sur les inondations passées (1733 et 1741). Il contient, entre autres, la première étude historique sur Blanc La Goutte, célèbre pour son poème Grenoble Malhérou.

Le contenu de l'ouvrage est le suivant :
- Inondation du 2 novembre 1859. (pp. 5-19). Récit circonstancié et presque journalistique de l'inondation de Grenoble. Cette inondation a été provoquée par la conjonction de la pluie avec une température douce sur des premières chutes de neige. Elle fut brusque et de courte durée. En effet, elle débuta le 1er novembre, suivie par la décrue dès le 2 novembre au soir. Elle fit néanmoins de nombreux dégâts et quelques morts. Elle reste cependant inférieure à l'inondation de référence du 25 octobre 1778, dite le déluge de la Saint-Crépin.
- Indication de plusieurs rues et places où l'eau s'est élevée à un mètre et au-dessus, le 2 novembre 1859. (pp. 21-24). Liste qui donne des hauteurs d'eau.
- Tableau des principales inondations qui ont eu lieu à Grenoble depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours. (pp. 25-30). Ce chapitre reprend les éléments d'un autre ouvrage de J.-J.-.A Pilot : Recherches sur les inondations dans la vallée de l'Isère, depuis 1219 jusqu'à nos jours, Grenoble, Maisonville et fils et Jourdan, Libraires-éditeurs, 1856, in-8°, 144 pp. (Rochas : II, p. 250 et Maignien (Catalogue) : 26783), ouvrage qui décrit plus précisément ces inondations et les travaux menées pour s'en prémunir ou s'en protéger.
Les 3 premières parties ont été rédigées par J.-J.-A. Pilot. Elles se présentent dans un ordre différent de celui annoncé sur la page de titre.
Les parties suivantes, dans l'ordre indiqué au titre, sont :
- Grenoblo malhérou. (pp. 31-53). Transcription de ce célèbre texte à partir de l'édition parue à Grenoble, chez André Faure en 1733. Il s'agit du récit de l'inondation de 1733, par Blanc la Goutte. Sur les différentes publications de cette pièce, se reporter à la notice de l'édition "Courreng".
- Notice sur Blanc la Goutte. (pp. 54-59). Cette notice est la première étude sur ce poète qui était auparavant quasiment inconnu, sauf par ses oeuvres. En effet, ni J.-J. Champollion-Figeac, dans ses Nouvelles recherches..., ni Paul Colomb de Batines, ni même Adolphes Rochas ne peuvent donner des détails biographiques sur ce personnage. Il l'identifie comme étant François Blanc. Cette identification a donné lieu à des controverses (voir la notice biographique de Blanc-la-Goutte à ce sujet). J.-J.-A. Pilot fournit aussi une bibliographie de Blanc la Goutte.
- Notes sur Grenoblo Malhérou. (pp. 60-71). Ce sont 81 notes qui expliquent ou complètent le texte précédemment reproduit.
- Coupi de la lettra écrita per Blanc dit La Goutta à un de sos amis, u sujet de l'inondation arriva à Garnoblo la veille de Saint-Thomas 20 Decembro 1740. (pp. 73-80). Transcription de ce récit sous forme de lettre de l'inondation de 1740 paru à Grenoble, chez Pierre Faure en 1741. Sur les différentes publications de cette pièce, se reporter à la notice de l'édition "Courreng".
- Notes sur la Coupi de la lettra. (pp. 81-83)
- Dialoguo de le quatro comare, Pissien, Jappeta, Faliben, Franqueta. (pp.85-93). Dernier texte de Blanc la Goutte, sans rapport avec les inondations. Cette pièce en patois de Grenoble a paru pour la première fois en 1741. C'est J.-J.A. Pilot qui l'attribue pour la première fois à Blanc La Goutte (voir p.p. 57-58), alors que cette pièce était jusque là attribuée à Jean Millet. Sur les différentes publications de cette pièce, se reporter à la notice de l'édition "Courreng".
- Grenoblo inonda, ou Récit circonstancia du malheurs qu'à causa l'Inondation arriva lo vingt-un Decembro mil sept cens quaranta, poemo patois par le sieur A. R. (pp. 95-110). Transcription d'un texte paru à Grenoble en 1741 chez André Faure. Cette pièce est une découverte de Pilot. Il remarque qu'aucun de ses prédécesseurs qui se sont intéressés aux auteurs dauphinois, ne l'a citée. L'auteur, seulement connu par ses initiales, est identifié par J.-J.-A. Pilot dans la notice suivante :
- Notice sur Antoine Reinier (p. 111). Cette auteur, totalement inconnu jusque là, est identifié pour la première fois.
- Notes sur Grenoblo inonda (p.112).

Les six vues de l'inondation sont gravées sur bois d'après les dessins de Diodore Rahoult. Elles se présentent sous forme de 4 planches dépliantes, qui ont été reliées au début de l'ouvrage dans notre exemplaire :

Planche II
Présentation générale
Grenoble inondé : planche II
Planche II
Gravure n° 1
Grenoble inondé : planche II, n° 1
Planche II
Gravure n° 2
Grenoble inondé : planche II, n° 2
Planche II
Gravure n° 3
Grenoble inondé : planche II, n° 3
Planche I
Grenoble inondé : planche I
Planche III
Grenoble inondé : planche III
Planche IV
Grenoble inondé : planche IV
Pour agrandir, cliquez sur les photos


La justification du tirage est de 1 000 exemplaires, dont :
- 10 sur papier de Hollande, numérotés
- 10 sur papier de couleur, numérotés.
Les gravures de ces 20 exemplaires sont tirées sur chine.

La description de la première édition est : Grenoble, Maisonville et fils et Jourdan, 1859, in-8°, 78 pp. ((Maignien (Catalogue) : 26802). Elle ne contenait pas Lo dialoguo de le quatro comare, ni les notes qui accompagnent l'édition des autres pièces en patois. Ces précisions sont apportées page 59 de la présente édition.

Rochas signale les deux éditions, mais il ne donne pas la description de la première et ne précise pas le contenu complet de la deuxième.

Dans le catalogue Perrin, les 2 éditions sont référencées sous le même numéro : 669, avec une erreur sur la date : 1856 au lieu de 1859. Les 4 parties de la première édition sont décrites. Ces ouvrages font l'objet d'une notice conséquente qui porte surtout sur l'attribution du Dialoguo de le quatro comare à Blanc La Goutte. Le rédacteur relève que la deuxième édition est "accompagnée de notes fort intéressantes". Il signale aussi que l'exactitude des informations sur Blanc La Goutte ont été contestées par A. Ravanat dans la plaquette Blanc La Goutte, Grenoblo hérou, pp. 6-8.

J. Lapaume, dans son Recueil de poésies en patois du Dauphiné, critique l'édition des poèmes de Blanc la Goutte. Il considère qu'elle est fautive et pleine d'incorrections qu'il entreprend de corriger.

Cet ouvrage a été réimprimée : Grenoble, E. Desfonds, 1979.

Références  (Voir : Liste des sources et références)

Notice biographique de Jean-Joseph-Antoine Pilot de Thorey et de Diodore Rahoult.

Sur les différentes publications du Grenoble Malhérou, se reporter à la notice consacrée à une édition ancienne de ce poème.

Une photo du repère de la hauteur de la crue de novembre 1859 sur une arcade de la rue Raoul Blanchard : gourou.club.fr/grenoble/index.html

Rochas : II, p. 249 :VII
Perrin : 669
Maignien (Catalogue) : 26803
BNF : 8-LK7-3042 (A). 1ère édition :  8-LK7-3042 et édition de 1979 :  8-LK7-3042(B)

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'écrire : bibliotheque.dauphinoise@noos.fr

Accueil