Blason Dauphiné BIBLIOTHÈQUE DAUPHINOISE Armoiries Hautes-Alpes
ACCUEIL LISTE DES OUVRAGES LISTE DES PERSONNES ACTUALITES CONTACT

Images anciennes de la Meije

Reproductions de quelques unes des images anciennes de la Meije qui se trouvent dans les ouvrages de ma bibliothèque. Cet inventaire n'est pas exhaustif, mais j'espère qu'il apportera des renseignements intéressants aux amoureux de cette montagne. Sur le thème proche de la découverte et de l'exploration des massif du Haut-Dauphiné, vous pouvez aussi consulter la page thématique : Découverte du Haut-Dauphiné : topographie et exploration du massif des Ecrins, ainsi que les pages consacrées aux deux autres sommets majeurs du massif : les Ecrins et le Pelvoux.

L'ouvrage de base pour procéder à un recensement des images anciennes de la Meije est l'étude de Paul Guillemin La Meije dans l'image, parue en 1895. C'est un essai d'inventaire exhaustif de toutes les représentations de la Meije contenues dans des ouvrages, des revues, mais aussi isolées, comme des dessins ou des gravures. Toutefois, sont exclus les photographies et les tableaux. Cet inventaire contient 216 numéros, de 1799 à 1895 (arrêté au 5 avril 1895). Lorsque l'image reproduite est inventoriée par Paul Guillemin, nous l'indiquons par son numéro d'inventaire précédé de PG.

En préambule, deux textes des années 1780 contenant les premières évocations littéraires du massif de La Meije (sans la nommer).

A titre de curiosité, le premier texte littéraire évoquant le Briançonnais et la route de Briançon à Grenoble par la Lautaret se trouve dans l'Almanach des Muses de 1786. C'est un long poème de Mme Laugier de Grandchamp : Description de la Route de Briançon à Grenoble, par le mont de Lautaret, le mont de l'An & l'Oisan. En quelques vers, elle décrit, ou plutôt elle évoque, les montagnes. Faut-il y voir la première évocation littéraire de la Meije et du massif de l'Oisans ?  :

Il existe une description contemporaine de la route de Grenoble au Galibier, en passant par Vizille, Bourg d'Oisans, La Grave et le Lautaret, écrite par Colaud de la Salcette en 1784 et publiée seulement en 1888 par A. Masimbert. Ce récit de voyage est beaucoup plus précis et beaucoup plus intéressant à lire : De Grenoble au Bourg-d'Oisans, à la Grave et à Saint-Jean-de-Maurienne par le col du Galibier, en 1784. Sans nommer expressément la Meije, il donne une description du massif depuis le Chazelet, au dessus de La Grave.


La première représentation de la Meije.

Cette aquarelle de Barthélémy Chaix est probablement la première représentation de la Meije (PG : 1). Elle date de 1799. Elle est vue depuis le col du Lautaret, avec l'hospice au premier plan,  et on devine au deuxième plan le profil schématique de la montagne. Le titre exact est L'Hospice du L'Autaret en l'an VI. :

Aquarelle de Chaix, La Meije et la Lautaret, détail Détail
Aquarelle de Chaix, La Meije et la Lautaret, détail
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Jean François Marie, dit Barthélémy Chaix (Briançon 16/3/1760 - Briançon 23/8/1852) a été sous-préfet de Briançon de 1800 à 1815. Il est l'auteur des : Préoccupations statistiques, géographiques, pittoresques et synoptiques du département des Hautes-Alpes, Grenoble, Allier, 1845, qu'il se proposait d'illustrer par des aquarelles dessinées d'après nature avec un appareil de son invention : le Panoramagraphe. Le volume d'illustration n'a jamais paru et les aquarelles ont été dispersées. Paul Guillemin en possédait plusieurs, dont celle-ci qui est reproduite dans La Meije dans l'image. Elle se trouve aujourd'hui aux Archives départementales des Hautes-Alpes, dans le fonds Guillemin (Z. Guill. 8512/13).

Reproduction dans La Meije dans l'image de Paul Guillemin
La Meije dans l'image : planche I
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Avant cette date, il n'existe pas de représentations de la Meije. On ne peut pas reconnaître la Meije dans le graphisme conventionnel qui figure les montagnes dans les cartes du Dauphiné du XIVe au XVIIIe siècles, sauf à faire preuve de beaucoup d'imagination. A titre d'exemple, voir ci-dessous la représentation sur une carte du Dauphiné, de 1745 (carte de Le Rouge). Autre exemple sur une carte plus précise, celle levée en 1752 par le colonel Ryhiner et reproduite dans Voyage d'inspection de la frontière des Alpes en 1752 par le Marquis de Paulmy, par Henry Duhamel. Elle est représentative de la faible connaissance de l'intérieur du massif des Ecrins et de l'absence de représentation des sommets au XVIIIe siècle. Seuls les voies de passages et les cols sont bien représentés. Il faut attendre la Carte du Haut-Dauphiné de Bourcet, en 1758 pour avoir une cartographie plus précise du massif, avec une toponymie plus complète. La Meije y est représentée sous le nom d'Aiguille de Midy, mais cette représentation reste encore assez imprécise. La dernière carte, qui illustre les Mémoires militaires, de Bourcet, 1801, donne une représentation grossière de la Meije sous le nom de  "Montagne de Malavallée".

Carte du Dauphiné, Le Rouge, 1745
Carte du Dauphiné, 1745 : La Meije
Carte du Dauphiné, Ryhiner, 1752
Voyage d'inspection de la frontière des Alpes : Carte du Haut-Dauphiné
Carte du Haute-Dauphiné, 1758, Bourcet
Carte du Haut-Dauphiné, Bourcet : La Meije
Carte, 1801, Mémoires de Bourcet
Carte des Mémoires militaires de Bourcet : La Meije
Pour agrandir, cliquez sur les photos


Une erreur d'interprétation de Paul Guillemin.

Dans l'ouvrage de W. Brockedon, Illustrations of the Passes of the Alps, paru en 1828, une des gravures qui illustrent le col du Mont-Genèvre représente selon le titre : Mont d'Arcines and the Val de Guisane from the Col du Lautaret (p. 25). Cette vue est ainsi décrite « Across a deep ravin, the River Guisane is seen tumbling down the mountains from its source in the distant glacier of Mont d'Arcines, and thence flowing on to the Durance, through the narrow valley wich is bounded by rugged and pinnacled mountains ». A la page précédente, il précise « Le Casset, is near the foot of the Glacier de Lasciale, which descends from the Mont d'Arcines ». Il est donc clair que le Mont d'Arcines est l'actuel montagne des Agneaux et le glacier de Lasciale est le glacier du Casset qui devait alors descendre beaucoup plus bas. Cependant,  Paul Guillemin considère qu'il s'agit de la première représentation imprimée de la Meije, lui attribuant le n° 2 dans son inventaire (PG : 2). C'est une erreur d'interprétation de sa part. En effet, il s'agit de la vue que l'on a sur le massif du Combeynot depuis l'ancienne route du Lautaret. De ce point de vue, on ne voit pas non plus les Agneaux (ou Mont d'Arcines).

Mont d'Arcines and the Val de Guisane from the Col du Lautaret
Illustrations of the Passes of the Alps, Brockedon : vue depuis l'ancienne route du Lautaret
Vue actuelle depuis l'ancienne route du Lautaret,
en dessous de la galerie de la Marionnaise
Illustrations of the Passes of the Alps, Brockedon : vue depuis l'ancienne route du Lautaret (vue actuelle)
Même vue déformée, qui montre qu'ainsi, on se rapproche de la gravure de 1828
Illustrations of the Passes of the Alps, Brockedon : vue depuis l'ancienne route du Lautaret (vue actuelle deformée)
Pour agrandir, cliquez sur les photos

On voit que la gravure de 1828 est très proche de la vue actuelle que l'on aurait déformée en accentuant les reliefs et les dénivelés.

La Meije romantique de Victor Cassien

L'Album du Dauphiné est une des entreprises éditoriales majeures du début du XIXe siècle en Dauphiné. A l'instigation de Victor Cassien et Alexandre Debelle, le libraire Prudhomme publie entre 1835 et 1839 un ensemble d'articles historiques et descriptifs sur le Dauphiné. Chaque article est illustré d'une ou plusieurs planches lithographiques d'après des dessins de Victor Cassien ou Alexandre Debelle. Dans le tome III, daté de 1837, l'article anonyme sur l'Oisans est illustré de 5 planches dont une vue de La Grave avec, en arrière plan, une représentation fantaisiste de la Meije, belle illustration de ce que la vision romantique de la montagne pouvait inspirer au dessinateur ou graveur. Cette vue, gravée par Victor Cassien, est référencée par Paul Guillemin sous le n° 7. Celui-ci répertorie sous le n° 6 une vue de la route du Lautaret où l'on ne voit pas La Meije.

Album du Dauphiné : La Grave et La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo

S'agit-il de la Meije ?

Dans son ouvrage, Paul Guillemin reproduit une gravure de Dupressoir de 1839, publiée dans l'Artiste (PG : 8). Pour lui, sous le titre de Pic de La Fare en Oisans, c'est la 8ème représentation de la Meije, vue prise un peu au-dessus du Freney.

La Meije dans l'image : planche II
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Même en admettant une déformation "romantique" de la réalité, il est difficile de voir la Meije dans ce pic aussi découpé. Je suis tenté de suivre Pierre Chapoutot qui considérait cette image comme celle du Pic de La Fare près de Livet, dans la vallée de la Romanche. Il donne comme titre à la gravure : Pic de Farcal.
Voir http://chaps.canalblog.com/albums/l_album_du_dauphine/photos/2484357-pic_farcal_96.html


La Meije du Dr Roussillon

En 1854, le docteur Joseph-Hyacinthe Roussillon fat paraître son Guide du voyageur dans l'Oisans, tableau topographique, historique et statistique de cette contrée. Il est illustré de 9 lithographies, dont une représentation de la Grave avec la Meije au second plan. Selon  les paroles mêmes de Guillemin, cette lithographie est "une réduction et une contrefaçon" de la planche de l'Album du Dauphiné (PG : 17) :

Guide du voyageur dans l'Oisans
Pour agrandir, cliquez sur la photo

La Meije par Diodore Rahoult

Dans l'édition de 1864 du poème Grenoblo Malhérou, de Blanc la Goutte (Poésies en patois du Dauphiné), le peintre Diodore Rahoult donne la première représentation réaliste et fidèle de la Meije (PG : 18), terminant ainsi une série de représentations romantiques de cette montagne. Cette illustration a été gravée par E. Dardelet et publiée dans la  3ème livraison, parue en 1860 :

Diodore Rahoult : La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Le Meije vue par un voyageur anglais

En septembre 1855, un voyageur anglais s'arrête à La Grave. Il rejoint ensuite Saint-Christophe-en-Oisans en passant par le col de la Lauze. Au passage, il croque la vue de la Meije depuis La Grave. Conformément à la carte de Bourcet, il l'appelle encore l'Aiguille du Midi de La Grave. Son récit sera publié en 1862, dans le recueil Peaks, Passes, and Glaciers; Second series : A sketch of the passage of the Col de la Selle from La Grave to St. Christophe par F. Elliot Blackstone, B.C.L, F.R.G.S., avec une gravure et une carte. En concurrence avec la gravure de Diodore Rahoult, c'est une des premières représentations fidèles du sommet. Le dessin est antérieur, mais la publication est postérieure de 2 ans (PG : 19). La carte donne une représentation encore sommaire, mais juste dans les grandes lignes, de la topographie de la région.

Peaks, passes and Galciers Peaks, Passes and Glaciers, série II
Pour agrandir, cliquez sur la photo


La Meije par T.-G. Bonney

Dans un ouvrage paru en 1865 : Outline Sketches in The High Alps of Dauphiné, T.-G. Bonney fait le récit de 4 voyages dans les Alpes du Dauphiné, en 1860, 1862, 1863 et 1864. Il est l'un des premiers voyageurs anglais qui aient exploré et parcouru cette partie des Alpes, alors très méconnue et délaissée. Cet ouvrage est illustré de 22 lithographies représentant des sommets et des panoramas du massif des Ecrins et Pelvoux, dont 4 vues de la Meije (PG : 20 à 23). Les dessins sont de T. G. Bonney et les gravures de H. Adlard. Ce sont parmi les premières représentations des sommets du massif. Elles se distinguent des précédentes par la précision et la netteté du trait. Il ne s'agit plus d'une œuvre d'artiste, mais d'un travail scientifique.

Planches  II et III
Panorama avec la Meije au loin.
Planches II et III Outlines sketches of High Alps of Dauphiné
Planches VIII et IX
Panorama avec la Meije, etc.
Planches VIII et IX Outlines sketches of High Alps of Dauphiné
Planche X
La Meije, face Nord.
Planche X Outlines sketches of High Alps of Dauphiné
Planche XII
La Meije, face Sud.
Planche XII Outlines sketches of High Alps of Dauphiné
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Les planches II et III sont une vue panoramique du massif des Ecrins depuis le Col de Cristillan, au dessus de Ceillac, prise en 1862. On distingue la Meije sur la planche III.
Les planches VIII et IX sont une autre vue panoramique depuis les Grandes-Rousses avec la Meije, le Rateau et le glacier du Mont-de-Lans. Elles datent de 1863.
Les planches X et XII sont respectivement les faces nord et sud de la Meije. Elles on été dessinées lors de la même expédition de 1863. A notre connaissance, c'est la première représentation de la face sud de La Meije.

La Meije par Martino Baretti

Le géologue italien Martino Baretti (1841-1905) explore le massif des Ecrins en août 1872. Il donne un compte-rendu de son excursion dans le Bollettino del Club Alpino Italiano, 1872-1873 : Otto giorni nel Delfinato, dont il a été fait un tiré à part en 1873. Cet ouvrage est illustré de 4 planches chromolithographiques. M. Baretti ayant abordé le massif par la Vallouise et Ailefroide, il s'est surtout intéressé aux Pelvoux et aux Ecrins. Il a cependant représenté la Meije dans les deux panoramas qui illustrent son livre. Dans le  panorama du massif depuis le sud-est, la Meije est très sommairement représentée (Tavola IX). Dans le grand panorama du massif depuis le Chaberton (Tavola X), la Meije est plus nettement dessinées (PG : 25 et 26). La première nouveauté est qu'il s'agit d'une représentation en couleurs du massif. Mais c'est surtout par le panorama depuis le Chaberton que cette représentation apporte un point de vue inédit sur le massif.

Tavola IX
Otto giorni nel Delfinato
Tavola X
Otto giorni nel Delfinato
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Détails des représentations de la Meije : 

Tavola IX
Otto giorni nel Delfinato
Tavola X
Otto giorni nel Delfinato
Pour agrandir, cliquez sur les photos


Une tentative illustrée d'ascension de la Meije, en août 1875.

En août 1875, Henry Duhamel tente l'ascension de la Meije, encore invaincue. Il échoue, mais il en fait un compte rendu dans l'Annuaire du Club Alpin Français, 1875, illustré de 2 photographies et d'un dessin d'Emile Guigues (PG : 30, 32 et 33). Il en a été fait un tiré à part : Tentatives d'ascension au Pic Occidental de la Meije ou Aiguille du Midi de la Grave (Hautes-Alpes).
 

La Meije depuis La Grave.
Photographie de M. Michaud

Tentatives d'ascension au pic Occidental de la Meije
La Meije depuis le Rocher de l'Aigle.
Photographie d'Henry Duhamel
Tentatives d'ascension au pic Occidental de la Meije
La Meije
Dessin d'Emile Guigues
Tentatives d'ascension au pic Occidental de la Meije
Pour agrandir, cliquez sur les photos


Un étonnant dépliant touristique

En 1896, Louis Guerry, dessinateur de l'administration des forêts, représente tout le déroulé du paysage depuis Vizille jusqu'à Briançon. Ce long panorama est publié par l'imprimeur Joseph Baratier à Grenoble, sous forme de dépliant : Dépliant alpestre. Excursion en Oisans.

La couverture est illustrée d'une aquarelle de Louis Guerry représentant la Meije depuis la Grave (PG  282) :

Excursion en Oisans, Louis Guerry : couverture
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Complètement déplié, ce panorama mesure plus de 2 mètres de long :

Excursion en Oisans, Louis Guerry
Pour agrandir, cliquez sur la photo
Télécharger une version en haute définition (Attention : fichier de 17 Mo)

Détail de la représentation de la Meije (PG : 283) : 

Excursion en Oisans, Louis Guerry
Pour agrandir, cliquez sur la photo


La Meije comme décor de Nos Alpins, d'Eugène Tézier.

Dans un bel album illustré à la gloire des chasseurs alpins, avec des dessins d'Eugène Tézier et des textes d'Henri Second, Nos Alpins, les Alpes dauphinoises, et plus particulièrement le Briançonnais, servent de toile de fond à une bonne majorité des dessins. Pour preuve, le détail de la page de titre où la seule montagne reconnaissable est la Meije telle qu'on la voit depuis le Lautaret. On la reconnaît aussi en arrière plan de la belle page de couverture en couleurs :

Couverture
Nos Alpins, Eugène Tézier, Henri Second : couverture
Page de titre
Nos Alpins, Eugène Tézier, Henri Second : titre
Détail du titre : La Meije
Nos Alpins, Eugène Tézier, Henri Second
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Sélection des pages où apparaît la Meije : 

Nos Alpins, Eugène Tézier, Henri Second Nos Alpins, Eugène Tézier, Henri Second Nos Alpins, Eugène Tézier, Henri Second Nos Alpins, Eugène Tézier, Henri Second
Pour agrandir, cliquez sur les photos

La parution de l'ouvrage a été précédée d'un prospectus, ainsi décrit par Paul Guillemin dans La Meije dans l'image (Complément et suite), dans Annuaire du Club Alpin Français, 1897, sous le n° 348 : "Chaîne de la Meije vue du Lautaret" : Sur le prospectus, 4 pages in-4, du volume: Nos Alpins, par Tézier, texte de Henri Second. Ce volume, édité par la Librairie H. Falque et Félix Perrin, à Grenoble, paraîtra au printemps de 1898. Nous avons eu l'occasion de parcourir le texte et les dessins, et pouvons affirmer que cette publication sera la plus originale, entre toutes celles consacrées à la glorification des Alpes et de leurs vaillants gardiens. Sous le n° 351 : Nos Alpins. — Premier tirage de la surprenante couverture, en couleurs, du n° 348; d'après l'aquarelle de M. Tézier. Nos Alpins bivouaquent auprès d'un grand feu ; la chaîne de la Meije s'enlève dans un décor moderniste de Salvator Rosa. Dimensions : 30 X 45.


La Meije dans les agendas P.L.M.

Entre 1910 et 1931, la compagnie des chemins de fer de Paris-Lyon-Méditerranée (P. L. M.) a édité de magnifiques agendas richement illustrés pour encourager ses clients à voyager en toutes saisons.Ils alliaient souvent des textes, souvent signés des grands noms de l'époque, avec une riche illustration en noir et blanc et, pour les dernières années, des illustrations en couleurs sur des planches hors texte (Agendas P.L.M.)

Agenda P.L.M, 1913 : la couverture représente la Meije :

Agenda P.L.M., 1913 : couverture
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Un article en début d'agenda est une présentation touristique de L'Oisans, par Henri Ferrand (pp. 23-26), illustré de 9 photos en noir et blanc, dont une vue de la Meije :

Agenda P.L.M., 1913
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Agenda P.L.M, 1924 : parmi les 16 planches en couleurs, une représente la Meije, d'après un tableau de Julien Lacaze :

Agenda P.L.M., 1924
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Il contient aussi des croquis de paysages dont l'un, signé G.B. (G. Belnet) représente la Meije :

Agenda P.L.M., 1924
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Agenda P.L.M, 1928 : le conte La morte d'amour, par Paul Berret, est illustré d'une représentation de la Meije par Roger Broders :

Agenda P.L.M., 1928
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Parmi les 16 planches en couleurs, une représente le Glacier de la Meije (Dauphiné), par Julien Lacaze. Cette gravure représente au premier plan le glacier de la Meije et au second plan le Râteau. En dépit de ce qu'affirme le titre, on ne voit pas la Meije.

Agenda P.L.M., 1928
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Agenda P.L.M, 1930 : le texte Une rencontre au Lautaret, par Gabriel Faure est illustré d'un dessin de Chem représentant la Meije :

Agenda P.L.M., 1930
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Diverses représentations de la Meije, glanées au fil de mes trouvailles.

- Une gravure extraite de La première caravane d'Arcueil. Récit du voyage de la Caravane scolaire de l'Ecole Albert-le-Grand pendant les vacances de l'année 1878, par Eugène Ebel et Georges Muleur (1879). Elle représente la vue depuis la Croix de Belledonne, prise en août 1878 lors de l'ascension de la caravane scolaire d'Arcueil. Cette gravure est tirée d'une photographie du capitaine Allote de la Fuye. La Meije se trouve à la gauche de la gravure. La représentation est assez grossière mais la forme générale est respectée (voir détail).

Halte sur le Pic de Belledonne
La première caravane d'Arcueil, Eugène Ebel et Georges Muleur
Halte sur le Pic de Belledonne (détail)
La première caravane d'Arcueil, Eugène Ebel et Georges Muleur
Pour agrandir, cliquez sur les photos


- 48 : La Meye (sic) von La Grave aus., d'après une esquisse de C. Baumann-Zürrer, lithographie en couleurs par E.P. Graf, publiée dans Neue Alpenpost, le 9 octobre 1880 (PG : 48).

La Meye von La Grave, C. Baumann-Zürrer
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Deux gravures extraites de : Les Alpes du Dauphiné, de E. Debriges (1885), la première d'après un dessin de Slom et la deuxième d'après un dessin de F. Schrader (PG : 58 et 59).

Hospice du Lautaret
Alpes du Dauphiné, Debriges : gravure : Hospice du Lautaret
La Meije, vue du vallon des Etançons
Alpes du Dauphiné, Debriges : gravure : La Meije
Pour agrandir, cliquez sur les photos


- Au milieu du Guide-Diamant. Dauphiné et Savoie, par Paul Joanne (1897), se trouve une grand panorama dépliant représentant le point de vue depuis la Tête de la Maye, au cœur du massif des Ecrins, au dessus de la Bérarde. On y voit l'ensemble des sommets depuis le Râteau jusqu'aux Bans, en passant par la Meije, les Ecrins et Aildefroide pour les principaux sommets.
Ce panorama a été dessiné par Emile Guigues, illustrateur originaire des Hautes-Alpes, d'après une photographie de Henry Duhamel.

Dauphiné et Savoie, Paul Joanne
Pour agrandir, cliquez sur la photo
Télécharger une version en haute définition (fichier de 4 Mo)

Paul Guillemin le référence pour la première fois en 1886, dans le Guide Joanne. Il a ensuite été réutilisé dans de nombreuses éditions de ces guides, dont celle-ci de 1897.

Détail de la représentation de la Meije : 

Dauphiné et Savoie, Paul Joanne
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- La gravure représentant la Meije (face sud) extraite de : Séchot et Poulard. Fantaisie alpestre., d'Emile Guigues (1886) (PG : 68).

Séchot et Poulard, Emile Guigues
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Illustration d'Emile Guigues représentant l'hospice du Lautaret et le massif de la Meije en arrière plan, extraite de : Congrès  du Club Alpin à Briançon, de A. Chabrand (1887). (PG : 71)

Congrès du Club Alpin Français
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Une Meije de fantaisie : en 1890, paraît A travers les Alpes françaises, de Gustave Derennes, inspecteur d'Académie à Gap. Le dernier chapitre contient quelques lignes sur la Meije : "Je ne connais pas, en effet, une montagne dont l'aspect soit plus redoutable et plus terrible quand l'orage y gronde, et qui soit plus belle et plus séduisante quand un ciel pur l'enveloppe." Pour illustrer l'ouvrage, l'éditeur n'a malheureusment pas jugé utile de rechercher une belle gravure. Il s'est contenté de récupérer "un vieux bois représentant une autre montagne" qui avait illustré la revue La Science populaire du 30 mars 1882. (PG : 97)

A travers les Alpes françaises, Gustave Derennes
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Gravure d'Emile Guigues, représentant : Le Grand Pic de la Meije et la vallée des Etançons (versant de la Bérarde)., pour illustrer un récit d'une ascension à la Meije par Emile Viallet le 24 août 1888 : La Barre des Ecrins et le Grand Pic de la Meije, Desroches [Emile Viallet], 1891 (PG : 103)

La Barre des Ecrins et le Grand Pic de la Meije, Desroches [Emile Viallet]
Pour agrandir, cliquez sur la photo


-  Dessins du peintre Tancrède Bastet (1855-1942) d'après des photographies d'Eugène Charpenay, illustrant le guide touristique de 1893 : Grenoble considéré comme centre d'excursions alpestres, par Henry Duhamel (PG : 147, 148 et 149) :

Grenoble considéré comme centre d'excursions alpestres : La Meije I Grenoble considéré comme centre d'excursions alpestres : La Meije II Grenoble considéré comme centre d'excursions alpestres : La Meije III
Pour agrandir, cliquez sur les photos

L'illustration du centre est la reproduction dessinée d'une photo dont nous possédons l'original. Elle peut être approximativement datée de 1885. Le dessin reproduit la photographie de façon très fidèle à quelques modifications près : suppression de la diligence (ou corbillard) du premier plan et de l’indication « Hôtel », traitement différent des nuages. En revanche, les différents groupes de personnes visibles sur la photographie sont reproduits dans le dessin.

Grenoble considéré comme centre d'excursions alpestres : La Meije, photo ancienne
Pour agrandir, cliquez sur la photo

L'Hôtel de la Meije, des frères Juge, que l'on voit à droite sur la photo a diffusé des cartes publicitaires comme celle-ci (recto et verso). Le dessin est d'Eugène Tézier et la gravure est signée Rougeron-Vignerot. Cette cart est référencée par Paul Guillemin (PG : 277) et datée de 1896 :

Hotel de la Meije Hotel de la Meije
Pour agrandir, cliquez sur les photos


- Deux dessins d'Emile Guigues, datant respectivement de 1892 et 1894, reproduits dans : La Meije dans l'image, de Paul Guillemin (1895) (PG : 118 et 183).

Emile Guigues Emile Guigues
Pour agrandir, cliquez sur les photos

- Deux planches dans le Guide bleu illustré des Alpes françaises. Dauphiné-Savoie, par Stéphne Juge (PG : 169 et 170). Paul Guillemine ajoute que "Ils sont en outre reproduits dans l'Album du Guide bleu des Alpes Françaises, in-8 oblong."

La Meije et ses glaciers
(Vue de l'hôtel de la Meije)

Guide bleu illustré des Alpes françaises. Dauphiné-Savoie, Stéphane Juge
La chaîne de la Meije
(Vue du Grand-Galibier)

Guide bleu illustré des Alpes françaises. Dauphiné-Savoie, Stéphane Juge
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Autour de cet ouvrage, Paul Guillemin référence aussi, en 1893 :
164. Pic de la Meije, vu du Grand Hôtel de la Meije. Delfosse et Carlier. Le dessin est de M. J. Ragot. Dans les épreuves du Guide en préparation : Les Alpes françaises, Guide illustré, Dauphiné, Savoie, par Stéphane Juge. Paris, librairie du Service central de la Presse, 2 vol. in-8°. (Cette gravure n'a pas été publiée.)
et en 1894 :
172. Chaîne de la Meije (vue du Grand-Galibier).  Affiche du Guide bleu des Alpes françaises, par Stéphane Juge. Paris, Draeger et Lesieur.


- Une couverture illustrée et deux reproductions signées Orell-Füssli pour illustrer une guide touristique :  Excursions en Dauphiné. Livret-guide publié par le Syndicat d'initiative de Grenoble. Grenoble, Breynat, 1894. (PG : 142, pour la couverture illustrée, et 176,177 pour les deux gravures).

Excursions en Dauphiné, 1894 Excursions en Dauphiné, 1894 Excursions en Dauphiné, 1894
Pour agrandir, cliquez sur les photos

- Tableau de Pierre Comba illustrant la couverture de : Le Dauphiné. Notice illustrée publiée par le Syndicat d'Initiative de Grenoble et du Dauphiné, 1900. Cette plaquette soignée contient aussi une belle photo de la Meije.

Pierre Comba La Meije
Pour agrandir, cliquez sur les photos

- Panorama vu de la Tête de la Maye, 4 photographies par Tairraz. Sur ce panorama, on peut voir le vallon des Etançons et la face sud de la Meije (première photographie depuis la gauche). La photo doit dater des années 1900.

Panorama vu de la Tête de la Maye, Tairraz
Pour agrandir, cliquez sur la photo

- Probablement de la même époque, ces deux photos de la face sud, en tirage argentique d'époque sur un papier satiné :

Face sud de la Meije Face sud de la Meije
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Sur la deuxième photo, un œil attentif peut se demander qui est l'homme du premier plan. La tenue, la posture ne laissent pas beaucoup de doute. On peut reconnaître le père Gaspard, le premier vainqueur de la Meije le 16 août 1877 :

Face sud de la Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Sélection des illustrations représentant la Meije dans La Meije et les Ecrins, de Daniel Baud-Bovy, illustré par Ernest Hareux, paru vers 1908. Ne sont reproduites que les dessins illustrant les grandes planches. Il y a d'autres représentations de la Meije parmi les 50 vignettes dans le texte.

La Meije

La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
Le départ de la caravane
pour l'ascension de la Meije

La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
La vallée des Etançons

La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
 
Un passage difficile. Le dos d'âne.
La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
Arrivée au Glacier Carré
La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
Passage du Cheval Rouge
La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
 
Sur les arêtes de la Meije
La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
Le Doigt de Dieu ou Pic Central de la Meije
La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
La Meije (vue du Chazelet)
La Meije et les Ecrins, Baud-Bovy
Pour agrandir, cliquez sur les photos

- Un petit dépliant de la compagnie des chemins de fer Paris-Lyon-Méditerranée (P.L.M) annonçant les horaires des trains et des excursions dans les Alpes dauphinoises, pour l'été 1909. La première page de ce dépliant porte une belle représentation de la Meije par E. Brun :

La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Tableau du peintre Charles Bertier (1860-1924), représentant la Meije, vue du Chazelet (1909).

La Meije vue du Chazelet, Charles Bertier
Pour agrandir, cliquez sur la photo

C'est une huile sur carton (H : 256 mm, L : 163 mm.), signée en bas à gauche et datée au dos (voir notice détaillée).

Dans : Jean Achard, Laurent Guétal, Charles Bertier. Trois maîtres du paysage dauphinois, 2005, on peut voir trois autres représentations de la Meije par Charles Bertier (pp. 82-83). Il semble avoir décliné ce sujet dans de nombreux tableaux, variant le premier plan pour lui donner plus de pittoresque.

Ce petit tableau sur carton été spécialement peint pour illustrer la couverture d'un ouvrage d'Emile Roux-Parassac :  Les Poèmes de l'Alpe, publié en 1910.

Les Poèmes de l'Alpes : couverture
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Dessin de Jeanès, représentant le massif de la Meije depuis le Galibier, illustrant une plaquette publicitaire des Automobiles Berliet, de 1912 : La Route des Alpes (Paris, imprimerie Draeger).

Automobiles Berliet, la Route des Alpes
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Dessin représentant la Meije centrale ou Doigt-de-Dieu, en couverture d'une plaquette des Chemins de fer Paris - Lyon - Méditerranée, sur la Route des Alpes françaises. Le dessin n'est pas signé. La plaquette contient un dépliant avec une carte d'un côté et des notices sur les régions traversées de l'autre. Ce dépliant est daté de janvier 1912.

PLM : La Meije, 1912
Pour agrandir, cliquez sur la photo


-  Photographie noir et blanc (tirage argentique, hauteur : 170 mm x largeur : 118 mm), avec une photo de la Meije et le menu du 25e banquet annuel de la "Société des Grimpeurs des Alpes", à Grenoble, le 18 octobre 1912.

Société des Grimpeurs des Alpes : La Meije, 1912
Pour agrandir, cliquez sur la photo


-  Gravure d'Edouard Monod-Herzen (1873-1963), datée de 1919, selon le site du Fine Arts Museums of San Francisco.

La Meije, Edouard Monod-Herzen,1919
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Dessin original représentant la face sud de la Meije.

Guide-Joanne, dessin : La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo

Ce dessin daté de 1920 a été ajouté sur la page de faux titre du Guide-Joanne, Dauphiné, 1910. L'ouvrage appartenait à R. Richard, membre du G.H.M du Club Alpin Français, mort en 1929

Guide-Joanne, dessin : La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Avec le temps, la Meije est devenu l'emblème des Hautes-Alpes, comme, par exemple, sur la couverture de cette petite monographie départementale, probablement à usage pédagogique :  Hautes-Alpes. Nature du sol et de la population. Agriculture. Mines. Industrie. Communications et commerce. Histoire. Art. Archéologie. Tourisme., Paris, Librairie Hachette, 1925.

Hautes-Alpes, 1925
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Dessins de Jeanès et Libis, gravés par Georges Beltrand, dans Les Arêtes de la Meije, d'Achille Escudié,  "édité aux dépens de l'auteur et pour ses amis" en 1930 :

Les Arêtes de la Meije, Escudié : couverture Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié
Pour agrandir, cliquez sur les photos

Dessins de Jeanès, gravés par Georges Beltrand
Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié
Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié Les Arêtes de la Meije, Escudié
Pour agrandir, cliquez sur les photos


- Deux eaux-fortes de Joanny Drevet, qui illustrent l'ouvrage, En altitude, de Pierre Scize, paru en 1930. La première ne représente pas à proprement parler la Meije, mais les sommets qui la précèdent, tels qu'on les voit depuis le col du Lautaret. Les deux images suivantes sont les dessins originaux de Joanny Drevet (Reproductions aimablement communiquées par Noël Hermet).

En Altitude, Pierre Scize : Le Lautaret En Altitude, Pierre Scize : La Meije Joanny Drevet : le col du Lautaret (dessin original) Joanny Drevet : la Meije (dessin original)
Pour agrandir, cliquez sur les photos

- La couverture du n° 11, septembre-octobre 1930, de la revue du Club Alpin Français, La Montagne, est illustrée par un beau dessin de J. Monrozier, représentant la Meije depuis le vallon des Etançons :

La montagne, 1930 : couverture
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Dans le cadre de son relevé géométrique des Alpes françaises, Paul Helbronner publia en 1934 un panorama aquarellé, pris depuis la pointe Durand, un des 3 sommets du Pelvoux. Ce panorama a été dessiné à partir des relevés faits en juillet 1902. Totalement déplié, il fait 6 mètres de long. J'ai en extrait la vue de la Meije, face sud, avec le Râteau à gauche (pour plus de précisions sur ce panorama et la photographie complète, voir Tour d'horizon complet du sommet du Pelvoux) :

Tour d'horizon complet du sommet du Pelvoux : la Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Toujours dans le cadre de son relevé géométrique des Alpes françaises, Paul Helbronner fit l'ascenion de la Meije le 30 juillet 1906 pour prendre un panorama photographique depuis le sommet et pour procéder à une série de mesures géodésiques. Le récit de cette ascension a été inclus dans le tome X : Description géométrique détaillée des Alpes françaises. Tome X : Champsaur, Dévoluy, Ecrins, Pelvoux., 1935, dont un extrait a été publié la même année, Au travail sur le Grand Pic de la Meije, avec un grand panorama photographique dépliant (plus de 2 m. de long) représentant la vue depuis le sommet de la Meije :

Panorama dépliant
Grand Pic de la Meije, Helbronner : panorama
Pour agrandir, cliquez sur la photo
Pour une version haute définition, cliquez ici (2,6 Mo)


- L'ouvrage Montagnards, publié en 1935 pour le 61e anniversaire de la section de l'Isère du Club Alpin Français est un recueil de textes d'André Allix, illustré par Jean Chièze. Il contient trois belles représentations de La Meije, dont la célèbre vue avec Pierre Gaspard, le vainqueur de la Meije :

Frontispice
Pierre Gaspard
VI - Guide
Casimir Rodier - La Meije
Montagnards, Allix et Chieze : Frontispice, Gaspard Montagnards, Allix et Chieze : VI, Guide Montagnards, Allix et Chieze : VI, Guide
Pour agrandir, cliquez sur les photos


- La Meije est très vite devenue un des emblèmes du Dauphiné, au même titre que le Dauphin. La gravure sur bois de Jean Chièze qui illustre la dernière couverture de l'Almanach du Dauphiné, 1937, publié par par la Société des Ecrivains Dauphinois, est très représentative de cette association de l'emblème traditionnel de la Province, avec cette montagne qui devient la nouvelle figure tutélaire du Dauphiné.

Almanach du Dauphiné, 1937 : blason du Dauphiné avec La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Dans Dom Jean-Baptiste Chautard, Abbé de Sept-Fons (1858-1935). Simples notes., paru en 1938, une belle photo de la Meije depuis la Brèche. Jean-Baptiste Chautard était originaire de Briançon.

La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Dessin illustrant la couverture d'une des cartes d'un ensemble de 6 cartes de la Routes des Alpes, édité par la compagnie de chemin de fer P. L.M. L'ensemble n'est pas daté, mais on peut, sous toutes réserves, le situer vers 1940.

Cartes PLM
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Un timbre dessiné par Pierre Gandon et publié le 5 juillet 1943, avec une belle représentation de la Meije depuis le lac Lérié :

Taille réelle
La Meije et le lac Lérié : timbre de Pierre Gandon
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- La plaquette : Circuit des 4 grands cols, par A. Allemand-Martin, Grenoble, Editions de la Revue "les Alpes", 1945, décrit un circuit touristique en Oisans par les col du Glandon, col de la Croix-de-Fer, col du Lautaret et col du Galibier. La couverture représente le massif de la Meije depuis le Lautaret, par J. Leclerc :

La Meije
Pour agrandir, cliquez sur la photo


- Parmi les 15 gravures contenues dans Stendhal. "Mémoires d'un touriste." Le Dauphiné, illustré par Michel Béret, paru en 1956, une représente la face sud de la Meije. Mon exemplaire contient aussi le dessin original sur calque, qui a servi pour cette gravure :

La Meije La Meije
Pour agrandir, cliquez sur les photos


- Deux chromolithographies, à partir de photos colorisées, représentent la Meije, depuis la Bréche et le massif de la Meije depuis la Lautaret (provenance inconnue) :

La Meije : image publicitaire La Meije : image publicitaire
Pour agrandir, cliquez sur les photos


- Une image publicitaire pour les chocolats Louit, de Bordeaux. Taille : 105 x 68 mm.
Il y a une erreur. Il s'agit du Pic Occidental et non du Pic Central, comme indiqué dans la légende :

La Meije et le lac Lérié : image publicitaire
Pour agrandir, cliquez sur la photo


Ces deux ex-libris contiennent une représentation de la Meije :

Ex-libris de Paul Helbronner (1871-1938)
Paul Helbronner : ex-libris (La Meije)
Ex-libris de Henry Massemy
Henry Massemy : ex-libris (La Meije)


Un ex-libris récent, avec une belle représentation de la Meije :

Ex-libris de Noël Hermet
Noël Hermet : ex-libris (La Meije)
Notice explicative (document pdf)


On peut trouver quelques belles reproductions anciennes de la Meije sur le blog de Pierre Chapoutot à l'adresse suivante :
http://chaps.canalblog.com/archives/autour_de_la_meije/index.html
Autres belles images anciennes de La Meije sur un site consacré à Robert Vivian, célèbre glaciologue :
Adresse du site : http://virtedit.online.fr/glacioweb.html?53,81
Adresse de la planche de photos anciennes : http://virtedit.online.fr/vivianp06.html